Affaire du bijoutier de Nice : le deuxième braqueur présumé a été interpellé

FAITS DIVERS Le bijoutier avait été mis en examen pour homicide volontaire...

A Nice, Fabien Binacchi

— 

Un braqueur a été tué par balles par un bijoutier, mercredi 11 septembre 2013 à Nice.
Un braqueur a été tué par balles par un bijoutier, mercredi 11 septembre 2013 à Nice. — F. BINACCHI/20 Minutes

Près de deux mois après les faits, la police judiciaire de Nice pourrait avoir mis la main sur le deuxième braqueur du bijoutier Stephan Turk. Un homme âgé d’une vingtaine d’années, interpellé à son domicile de Carros (Alpes-Maritimes), a en effet été placé en garde à vue sur les coups de 13 h ce mercredi 7 novembre, selon une source policière. Des perquisitions menées dans la journée n’ont rien donné.

L’homme n’était pas en fuite, mais « il se faisait discret », a aussi précisé à 20 Minutes cette même source. Le complice de ce braqueur présumé, un jeune homme de 19 ans également originaire de Carros et déjà condamné à plusieurs reprises, avait été abattu par le commerçant, juste après l’attaque de sa bijouterie, à Nice.

En fuite sur un scooter

Ce 11 septembre, Stephan Turk avait tiré à trois reprises en direction de ses agresseurs qui prenaient la fuite à bord d’un scooter. Il blessait mortellement l’un d’entre eux. Le second parvenait à s’échapper au guidon du deux-roues. Le bijoutier Stephan Turk avait été mis en examen pour homicide volontaire et assigné à résidence sous bracelet électronique. L’affaire avait suscité une vive émotion et le commerçant avait bénéficié d’une vague de soutien, notamment via Facebook, où une page lui est toujours dédiée.