Landes: Une borne écotaxe détruite par un incendie, l'Etat paiera selon Pierre Moscovici

SOCIETE L'origine criminelle du feu ne fait pas de doute, selon la gendarmerie...

avec AFP

— 

Un camion passe sous un portique ecotaxe sur l'autoroute A62 au sud de Bordeaux, le 29 octobre 2013.
Un camion passe sous un portique ecotaxe sur l'autoroute A62 au sud de Bordeaux, le 29 octobre 2013. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Une borne écotaxe a été incendiée lundi soir sur une départementale de l'est des Landes, un incendie dont l'origine criminelle ne faisait guère de doute, a-t-on appris mardi auprès des secours et de la gendarmerie.

La borne, en réalité deux «totems» verticaux de part et d'autre de la chaussée mais sans portique transversal au-dessus, a été incendiée vers 21H00 en rase campagne près de la commune de Losse, à une vingtaine de kilomètre de Mont-de-Marsan, a-t-on précisé auprès de la gendarmerie, confirmant une information de Sud Ouest.

L'Etat paiera

La présence de pneus incendiés laissait peu de doute sur l'origine de l'incendie. Les deux appareils ont été totalement détruits, mais le feu n'a pas nécessité d'interruption de trafic. La gendarmerie procédait mardi à des investigations sur place.

La borne écotaxe était l'une de trois installées sur le département des Landes. Cinq portiques écotaxe ont été détruits ou sabotés par des manifestants ces dernières semaines en Bretagne, le dernier dimanche dans les Côtes-d'Armor, et une borne a été incendiée ce week-end sur une route nationale du département du Nord, sur fond de crainte de contagion de la grogne contre l'écotaxe à plusieurs régions. Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, interrogé sur les destructions de portiques ces derniers jours en Bretagne, a répondu: «S'agissant des portiques cela va être assumé par la puissance publique».