L'un des deux évadés lors de son transfèrement à Sequedin s'est rendu

JUSTICE Agé de 28 ans, il était condamné pour infraction à la législation sur les stupéfiants...

Avec AFP

— 

La prison de Sequedin, le 13 avril 2013.
La prison de Sequedin, le 13 avril 2013. — BAZIZ CHIBANE/SIPA

L'un des deux hommes qui s'étaient évadés jeudi lors de leur transfèrement d'un centre de semi-liberté à la maison d'arrêt de Sequedin (Nord) s'est rendu de son plein gré samedi soir, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

L'homme s'est rendu de lui-même à la prison des environs de Lille samedi à 23H00 pour se constituer prisonnier, a indiqué une source policière. L'administration pénitentiaire l'a alors remis aux services de police en charge de l'enquête, avant qu'il ne soit placé en détention. Il s'agit du plus vieux des deux évadés. Agé de 28 ans, il était condamné pour infraction à la législation sur les stupéfiants.

L'autre évadé toujours en fuite

Le plus jeune, 21 ans, était toujours recherché lundi soir, même s'il a dit à sa famille qu'il allait se rendre, a rapporté de son côté une source judiciaire. Il purgeait une peine pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, selon cette même source.Une enquête de flagrance est toujours en cours.

Les deux détenus, originaires de Roubaix, s'étaient échappés jeudi soir pendant leur transfèrement du centre de semi-liberté d'Haubourdin à la maison d'arrêt de Sequedin, distants d'un peu plus d'un kilomètre l'un de l'autre.Selon les premiers éléments, ils auraient pris la fuite menottés, lors d'un arrêt à un feu rouge, après avoir réussi à ouvrir la fenêtre du véhicule léger des membres de l'administration pénitentiaire qui les accompagnaient.