Besançon: Des tags racistes et néonazis retrouvés sur deux mosquées

SOCIETE L'information a été confirmée par la préfecture...

M. Go. avec AFP

— 

Localisation de Besançon.
Localisation de Besançon. — DR

Des slogans racistes et des croix gammées ont été inscrits dans le nuit de dimanche à lundi sur les murs de deux mosquées de Besançon, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Trois croix gammées, les inscriptions «La France aux français», «Vive la France», «Les arabes dehors» et «Mort aux musulmans» ont été tracées à la peinture noire sur une mosquée du quartier Planoise à Besançon, a indiqué à l'AFP la directrice de cabinet de la préfecture du Doubs, Isabelle Epaillard-Patriat.

Déjà, fin août...

Une croix gammée et l'inscription «vive le FN» tracées à la peinture noire ont également été découvertes sur le mur d'enceinte de la mosquée Souna, dans le quartier Saint-Claude à Besançon, a indiqué la même source, confirmant une information de France Bleu Besançon.

«C'est un membre de la mosquée qui a découvert les inscriptions ce matin», a précisé Mme Epaillard-Patriat qui devait se rendre sur place dans la matinée. Fin août un sigle SS, une croix celtique, et les mots «Vive la France» et une rune d'Odal, symbole des jeunesses hitlériennes sous le IIIe Reich, avaient déjà été tagués à la bombe de peinture noire, sur le mur d'enceinte de la même mosquée.

En février dernier, c'est une étoile de David qui avait été découverte taguée sur l'un des piliers du mur d'enceinte de la mosquée Souna et sur une autre mosquée de Besançon.