Manifestations en Bretagne: «Le calme est revenu à Quimper»... Plusieurs personnes ont été blessées...

F.F. avec AFP

— 

Les «bonnets rouges» ont disposé des chrysanthèmes sur la place de la Résistance, à Quimper (Finistère), ce samedi 2 novembre.
Les «bonnets rouges» ont disposé des chrysanthèmes sur la place de la Résistance, à Quimper (Finistère), ce samedi 2 novembre. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
20h45: Ce live est maintenant terminé, retrouvez le point complet sur ces manifestations en Bretagne par ici
20h30: «Le calme est revenu» à Quimper
Après plusieurs heures de manifestations émaillées par des violences entre manifestants et forces de l'ordre, le préfet du Finistère a annoncé que le «calme est revenu» à Quimper.
20h05: Jean-Marc Ayrault «invite toutes les parties à se retrouver autour du Pacte d'avenir»
Le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, a invité «toutes les parties prenantes à se retrouver» autour du «Pacte d'avenir pour la Bretagne», après la manifestation qui a réuni samedi 15.000 à 30.000 manifestants à Quimper. «Le Préfet de région prendra contact à cette fin dès lundi avec les élus et les partenaires économiques et sociaux», a indiqué le chef du gouvernement dans un communiqué.
19h50: La préfecture estime que 15.000 manifestants étaient présents
La manifestation de Quimper a rassemblé 15.000 personnes samedi contre l'écotaxe et pour l'emploi en Bretagne, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre qui se poursuivaient dans la soirée, a indiqué la préfecture du Finistère en précisant qu'il s'agit du comptage définitif. Les organisateurs, qui ont évalué la participation à au moins 30.000 personnes, ont donné l'ordre de dispersion en fin d'après-midi, mais de petits groupes continuaient de provoquer des affrontements avec les forces de l'ordre en soirée, a indiqué la préfecture.


18h50: Les CRS dispersent la manifestation sur une place de la ville de Quimper
Les forces de l'ordre ont repoussé samedi soir les manifestants qui se trouvaient encore sur la place de la Résistance après la fin de la manifestation contre l'écotaxe et pour l'emploi en Bretagne. Les forces de l'ordre ont chargé dans leur direction, à l'aide de gaz lacrymogène et de canons à eau. Mais plusieurs milliers de manifestants se maintenaient aux abords de la place, ont constaté les journalistes de l'AFP. Des affrontements sporadiques se poursuivaient, a annoncé la préfecture.
17h54: Les organisateurs de la manifestation donnent l'ordre de dispersion
Les organisateurs de la manifestation ont donné l'ordre de dispersion du rassemblement, qui a selon eux réuni «plus de 30.000 personnes», ont-ils annoncé à l'AFP. «Nous avons donné l'ordre de dispertion à 17H30, comme prévu. Cette manifestation est un grand succès pour l'emploi en Bretagne», a déclaré Christian Troadec, maire DVG de Carhaix et l'un des principaux organisateurs du rassemblement.
17h46: Une vidéo des heurts à Quimper devant la préfecture dans l'après-midi

Crise bretonne: des échauffourées éclatent à... par BFMTV
17h42: Plusieurs blessés lors des échaufourrés?
Selon Itélé, deux manifestants auraient été blessés à la suite des heurts qu'il y a eus à Quimper cet après-midi et l'un d'eux serait dans un état préocuppant. A noter que la chaîne info affirme aussi qu'un CRS aurait aussi été blessé dans la journée.
16h50: La manisfestation à Quimper a rassemblé 10.000 personnes selon la préfecture
La manifestation contre l'écotaxe et pour l'emploi en Bretagne rassemblait «au moins 10.000 personnes» samedi après-midi, d'après une première estimation de la préfecture. «Le comptage systématique n'a pas encore été réalisé mais il y a certainement au moins 10.000 personnes», a déclaré à l'AFP le préfet Jean-Luc Videlaine. Les organisateurs ont fait part de leur côté de la présence de 30.000 participants.
15h50: Les organisateurs annoncent 30.000 manifestants à Quimper
Alors que des échauffourées ont éclaté samedi, et que les forces de l'ordre, cible de jets de pierres et de pavés, ont riposté avec un canon à eau et des lacrymogènes, les organisateurs de la manifestation estiment que 30.000 personnes se sont rassemblés à Quimper.
15h40: La circulation coupée après l'effondrement d'un portique écotaxe
Un portique écotaxe s'est effondré samedi dans le Morbihan après avoir fait l'objet d'un début d'incendie lors d'un rassemblement de manifestants à bonnets rouges dans le cadre d'une journée de mobilisation en Bretagne, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. Le portique de Saint-Allouestre, sur la RN24, une route à quatre voies reliant Lorient à Rennes, s'est effondré après que des feux de pneus ont été allumés au pied des piliers, faisant apparemment fondre ceux-ci, a-t-il été précisé. La circulation était interrompue dans les deux sens sur cet axe.
15h30: Les CRS utilisent des jets d'eau pour repousser les manifestants
Alors que des manifestants à bonnets rouges ont tenté de pénétrer dans la préfecture, les CRS les ont repoussés à l'aide de jets d'eau à haute pression, comme l'a constaté un journaliste de I-télé.
15h15: Le portique écotaxe incendié s'est effondré
14h53: Début d'incendie à un portique d'écotaxe dans le Morbihan
Un portique écotaxe a fait l'objet d'un début d'incendie à Saint-Allouestre (Morbihan), au cours d'un rassemblement de manifestants à bonnets rouges, d'après la gendarmerie. Les manifestants ont mis le feu à des pneus au pied d'un des pilliers du portique.
14h30: Des prises de parole à 15h
A 15h, une quinzaine de personnes, représentant tous les secteurs économiques de la Bretagne devraient prendre la parole avant de défiler dans les rues a partir de 16h. «A 18h, on va lever le camp», a déclaré Olivier Billon. «On peut s'attendre à ce qu'il y ait des extrémistes qui viennent pour casser et rien que pour ça. Nous on n'est pas là pour ça», a-t-il ajouté. «On va montrer a l'Etat qu'on n'est pas d'accord avec les décisions prises à Paris», a-t-il dit.
14h22: Des chrysanthèmes par milliers
Trois semi-remorques pleins de pots de chrysanthèmes ont été déchargés sur la place de la Résistance. Les fleurs, jaunes, oranges, roses et violettes ont été alignées sur un côté de la place, sur un muret et des marches, sous un grande affiche «Vivre, décider, travailler, en Bretagne». «Les fleurs sont là pour montrer la mort de l'économie et de l'emploi en Bretagne», a déclaré Olivier Billon, président du syndicat des Jeunes agriculteurs du Finistère.
14h20: Une trentaine de fourgons de CRS présents à Quimper
Près de la préfecture et du point de rassemblement de la manifestation, près d'une trentaine de fourgons de CRS ainsi qu'un camion lanceur d'eau et six fourgons de gendarmes mobiles, son stationnés, d'après l'AFP.
14h15: Une centaine de «bonnets rouges réunis place de la Résistance
Place de la Résistance, lieu de rassemblement des manifestants, dans le centre de Quimper, une centaine de personnes, bonnets rouges sur la tête, se sont réunies sous la pluie.Plusieurs centaines de policiers et gendarmes mobiles étaient présents aux abord du lieu du rassemblement.
14h02: Plusieurs centaines de véhicules arrivent à Quimper
«Énormément de personnes» convergent vers Quimper, affirme la police, précisant que des «centaines de véhicules» venaient des Côtes d'Armor, du Morbihan et de Loire-Atlantique, ainsi que 200 de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Les manifestations contre l'écotaxe et pour l'emploi prévues ce samedi à Quimper (Finistère) et Carhaix doivent débuter aux alentours de 15h.

Plusieurs milliers de manifestants aux «bonnets rouges» sont attendus à l'appel des organisations syndicales, patronales et politiques, faisant craindre des débordements.