Tempête Christian: Le corps de la femme emportée par une vague à Belle-Ile a été retrouvé

DRAME Une femme âgée d'une cinquantaine d'années avait été emportée par une lame ce lundi matin...

avec AFP

— 

Belle-Ile-en-mer, Morbihan
Belle-Ile-en-mer, Morbihan — Capture d'écran Google Map

Le corps sans vie de la femme âgée de 47 ans a été retrouvé par un promeneur sur une plage à 15h30 puis identifié par la famille, a indiqué la préfecture maritime de l'Atlantique. Tous, se promenaient en bord de mer, lorsque la victime a été emportée par une lame lundi matin dans le sud-ouest de Belle-Ile (Morbihan) alors que des forts vents liés à la tempête Christian soufflaient sur l'île bretonne, a-t-on indiqué auprès de la préfecture maritime. Selon les premiers éléments, la femme emportée se trouvait au-dessus d'une falaise, près de la pointe du Grand-Guet, à l'ouest de Bangor, lorsqu'elle a été emportée.

Selon la préfecture maritime, des témoins ont appelé le Cross (centre de surveillance maritime) qui a déclenché les secours, mettant en oeuvre un zodiac des pompiers, un bateau de la SNSM (secours en mer) et un hélicoptère de la sécurité civile.

Les recherches étaient en cours lundi à la mi-journée sous l'égide du Cross Etel. L'hélicoptère a volé pendant plus de deux heures, sans succès. Les recherches étaient en cours lundi à la mi-journée sous l'égide du Cross Etel. Mais les conditions météo difficiles compliquaient le travail des sauveteurs. La mer agitée produisait un violent ressac contre la côte de l'île. Et au large de l'île, des creux de 5 à 6 mètres empêchaient la vedette de la SNSM d'approcher de trop près les lieux de la disparition.

L'alerte orange avait été levée

Le Morbihan, comme les autres départements bretons, avaient été placés dimanche sous vigilance orange en raison du passage de la tempête Christian.

Lundi, à 4 heures, des rafales soufflant à 113 km/h ont été enregistrées à Belle-Ile, a indiqué à l'AFP Météo France.

L'alerte orange avait été levée lundi matin dans le Morbihan comme dans les autres départements bretons, mais les vents étaient encore forts et la mer agitée sur l'île, à la mi-journée, selon un témoignage recueilli sur place.