La vraie-fausse dernière voiture est sortie de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois

SOCIAL La C3, qui en réalité patiente depuis des mois sur les chaînes de montage de l'usine d'Aulnay-sous-Bois promise à la fermeture, figure sur la photo symbolique...

Oihana Gabriel, avec AFP

— 

Présentation de la dernière voiture produite par l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois, le 25 octobre 2013.
Présentation de la dernière voiture produite par l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois, le 25 octobre 2013. — FRANCOIS BECKER / AFP

Quarante ans après son ouverture, l'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay-sous-Bois a présenté ce vendredi matin sa toute dernière voiture, une Citroën C3 gris clair sans enjoliveurs, avant une fermeture définitive du site en 2014, ont indiqué un syndicat et la direction. Il s'agit de la mesure la plus emblématique d'un plan de restructuration du constructeur automobile annoncé en juillet 2012, qui supprime au total 8.000 emplois en France, dont 3.000 dans l'usine de Seine-Saint-Denis.

«Nous avons sorti la dernière voiture à 7h», a indiqué la direction du site à l'AFP. Une centaine d'ouvriers ont célébré ce moment symbolique - quelques voitures patientaient en fait depuis des mois déjà sur la chaîne à l'arrêt de l'usine - en prenant la pose devant un photographe à côté de la dernière Citroën, dans l'atelier de montage. Un cliché pour soigner le clap de fin. L'usine continuera de produire des pièces détachées à effectifs réduits jusqu'en 2014. Mais certains syndicalistes et ouvriers ont aussi choisi cette occasion de «vraie-fausse» cérémonie d'hommage pour montrer leur colère. La veille déjà, certains des ouvriers qui travaillent encore dans cette usine fantôme ironisaient: «C'est du cinéma tout ça, accuse Patrice Zane, délégué CGT. Cette C3 a été faite en plusieurs mois. En réalité, elle a trainé à chaque étape. D'habitude pour les dernières voitures, ils mettent un film pour que les ouvriers laissent un mot ou une signature. Mais je ne pense pas que beaucoup de salariés aient envie d'écrire quoi que ce soit.»

Une «Citroen C3 Heritage»

Le gouvernement Hollande avait dans un premier temps jugé «inacceptable» le plan qui prévoit aussi 1.400 postes en moins à Rennes, et critiqué violemment la gestion de PSA, mais il n'a pu empêcher que l'usine ferme ses portes, plus de 20 ans après celle de Renault à Boulogne-Billancourt. La dernière voiture de l'usine sera nommée «Citroën C3 Héritage». Elle sera achetée par Citroën Héritage, le conservatoire de la marque Citroën, qui devrait rester à Aulnay et présenter ainsi au public ces automobiles qui rejoignent l'histoire.

Réunis vers 7h dans l'immense atelier de montage, où un millier d'ouvriers s'activaient avant l'annonce de la fermeture, les salariés étaient partagés entre un sentiment de «fierté» du travail accompli et la «tristesse de voir ce grand hall vide». «J'aurais dû m'habiller en noir pour suivre le corbillard», plaisantait Tahar, mi-figue mi-raisin.

>> Retrouvez notre portrait de Tahar, ouvrier depuis treize ans pour PSA à Aulnay-sous-Bois