Bailleul: «Le Nord-Pas-de-Calais est une zone à risques pour les tornades»

Vincent Vantighem

— 

M.Libert/20 Minutes

Les vents qui ont soufflé sur Bailleul dimanche soir ont atteint la vitesse de 175 à 220 km/h. Au lendemain de la tornade qui a touché la ville du Nord, on commence à en savoir un peu plus. L’épisode a été classé EF2 sur «l’échelle de Fujita augmentée» qui en compte cinq (le maximum d’intensité) par Keraunos, l’observatoire français des tornades et des orages.

Deux blessés légers sont à déplorer. Selon les pompiers, ils auraient reçu des «éléments qui volaient». De fait, les photos diffusées sur le site de Keraunos donne à voir l’étendue des dégâts. Pans de mur lézardés, toitures arrachés, vitres aspirées: les dégâts sont très importants.

Au carrefour des vents chauds et froids

Contacté par 20 Minutes, ce lundi matin, Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France et spécialiste des tornades, n’est pas surpris que cette tornade a touché le Nord de la France. «C’est une zone à risques, explique-t-il. Sans doute l’une des plus touchées par ce genre de phénomène.»

Plat, le Nord-Pas-de-Calais offre peu d’éléments de relief permettant de «casser» l’intensité des vents. «Surtout, poursuit le météorologiste, il est au carrefour de l’air chaud venu du sud et de l’air froid venu des îles britanniques.» Or, la tornade se forme lorsque de l’air chaud se retrouve dans les basses couches et de l’air froid en altitude et que le vent connaît un phénomène de cisaillement.

Deux épisodes meurtriers dans le Nord

Le Nord-Pas-de-Calais le sait bien. En août 2008, la région de Hautmont s’était réveillée sous les décombres après le passage d’une tornade très puissante qui avait causé la mort de trois personnes. En 1967, c’est la région de Cambrai qui était secouée par les vents (7 morts) dans l’un des épisodes de tornade les plus puissants jamais enregistrés en France (EF5 sur l’échelle de Fujita augmentée).

«C‘est beaucoup plus fréquent aux Etats-Unis, conclut Etienne Kapikian. Mais cela se reproduira encore en France. Et sans doute dans le Nord-Pas-de-Calais...»