Affaire Leonarda: Les lycéens en route vers l’Assemblée nationale

Vincent Vantighem

— 

Manifestation des lycéens contre les expulsions de Leonarda et Khatchik à Paris le 17 octobre 2013.
Manifestation des lycéens contre les expulsions de Leonarda et Khatchik à Paris le 17 octobre 2013. — A. GELEBART / 20 MINUTES

«Nous ne doutons pas de l’intérêt que vous portez aux aspirations de la jeunesse.» Ainsi se termine le courrier qu’une vingtaine de lycéens entendent remettre, ce lundi matin, aux députés. Menés par la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl), ils ne veulent pas que les vacances scolaires éteignent la mobilisation contre les expulsions de jeunes scolarisés qu’ils ont entamée la semaine dernière.

Une loi qui interdirait les expulsions

«Le but, c’est d’alerter les députés sur la question des jeunes scolarisés expulsés et d’obtenir leur appui en vue de l’élaboration d’une proposition de loi, a confié à 20 Minutes ce lundi matin, Xavier, l’un des permanents de la Fidl. Une loi qui interdirait les expulsions.»

Après avoir annoncé la venue de leur délégation, les lycéens espèrent qu’ils ne seront pas accueillis par «un cordon de CRS» et que certains députés «descendront de leurs bureaux pour venir discuter» avec eux. Quelques membres des Jeunesses communistes doivent également les accompagner.