SNCF: Prix, wifi, ouverture dominicale... Ce qui vous attend

TRANSPORTS La direction de la SNCF, réunie à Lyon la semaine dernière, a présenté plusieurs innovations, notamment en matière de développement digital...

Mathieu Gruel

— 

Un TGV dans le  Technicentre Est européen de la SNCF  à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 11 octobre 2013
Un TGV dans le Technicentre Est européen de la SNCF  à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 11 octobre 2013 — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Applications mobile, tarifs, améliorations en matière de sécurité... L'entreprise de transports a fait plusieurs annonces, la semaine dernière à Lyon. Le point sur les six nouveautés qui devraient intervenir dans les mois à venir.

1/Les gares

Dans le cadre d'un plan numérique du gouvernement dans les transports, le WIFI - actuellement en test dans huit gares- sera disponible gratuitement dans toutes les gares d'ici un an, a confirmé Rachel Picard, directrice générale de Gares & Connexions.  Quant à l’ouverture dominicale des boutiques en gare, Guillaume Pepy, président de la SNCF, s’y est dit  favorable. «Les aéroports ont une dérogation pour ouvrir, ce qui n'est pas le cas pour les gares. Elles doivent pouvoir en bénéficier», a-t-il rappelé.

2/Dans les trains

La nouvelle offre de restauration dans les TGV, annoncée cet été, sera mise en place le 6 novembre. Des marques comme Paul ou Monop'Daily seront désormais disponibles en voitures bars. De nouveaux aménagements devraient également intervenir dans les TGV d'ici 2015, avec plus d'espace pour les jambes, la possibilité de ranger un bagage sous le siège (1ere et 2e classe) ou de le faire pivoter (1ere). Plus de prises électriques seront disponibles.

3/Sur Internet et mobile

L'application SNCF TER doit évoluer en 2014, avec l'ajout de la recherche d'itinéraire d'adresse à adresse, tous mode de transports confondus, et la mise à disposition d’informations sur le trafic ou le numéro de quai. L'achat de billet sera quant à lui rendu possible sur mobile. L’entreprise souhaite d’ailleurs développer les cartes voyageurs dématérialisées, grâce à la norme NFC (Near Field Communication), a indiqué Barbara Dalibard, directrice de SNCF voyage. Et sur le site voyage SNCF, un «outil de lisibilité tarifaire» doit permettre, sous forme de calendrier, de savoir «quand partir à petit prix», a indiqué Guillaume Pepy.

4/Sur les tarifs

Le président de la SNCF s’y est engagé: «Nous n'allons pas augmenter nos prix l'année prochaine. Mais nous continuons à augmenter le nombre de petits prix», avec un objectif de 25% de billets vendus à petits prix (moins de 30 euros) d’ici un an ou deux, avec OuiGo, iDTGV ou Prem’s. Quant à la hausse de la TVA, actuellement en discussion au parlement, elle pourrait avoir une incidence. «Si la TVA augmente de trois points au 1er janvier (de 7 à 10%, NDLR), nous n'augmenterons pas les prix, nous, mais les prix des billets augmenteront au bénéfice de l'État de 3%. Les impôts sur les billets de train augmentent de trois points», a indiqué le président de la SNCF, qui s'oppose à cette hausse.

5/Pour la sécurité

Après l'annonce du plan «Vigirail», le déploiement d'engins de surveillance automatisés doit avoir lieu fin janvier 2014. Baptisés «Surveille», ils doivent permettre de garder un œil sur le réseau, grâce à des enregistrements vidéo HD. En parallèle, un nouveau procédé de surveillance vidéo des aiguillages doit également être lancé en 2014. Enfin, des capteurs sont en cours d'installation dans les trains commerciaux. Les données collectées viendront compléter les mesures déjà réalisées par la Rame Iris 320, et permettre de mieux planifier les opérations d'entretien.

6/Pour le personnel de la SNCF

Une nouvelle tenue, bleu marine, doit être déployée en 2014, alors que les premiers tests au porté, en condition réelle, commenceront en janvier. Quant aux conducteurs, ils seront tous dotés d’iPad, sur lequel ils pourront notamment suivre leur feuille de route. Une application mobile «objet trouvés», en test auprès des agents de neuf gares, doit également améliorer la restitution des objets  trouvés. Elle devrait également être disponible pour les voyageurs, mi mars.

Le TGV a subi une petite baisse de trafic en 2013, a indiqué la direction de la SNCF. Celle-ci serait dû à «la conjoncture et à une météo a très mauvaise avant l'été», a rappelé Guillaume Pepy. Si la catastrophe de Brétigny a été «un choc pour tout le monde», elle ne serait pas en cause dans cette légère baisse, a estimé le président de la SNCF. Dans le même temps, OuiGo et IDTGV ont «gagné des parts de marché».  Quelque 1,2 millions de billets ont déjà été vendus pour l’offre low-cost de l’entreprise de transports.