Hippodrome de Compiègne: Woerth «ne comprend vraiment pas le soupçon»

JUSTICE L'ancien ministre est convoqué le 24 octobre par la Cour de justice de la République, qui enquête sur la vente controversée de l'hippodrome de Compiègne en 2010...

avec AFP

— 

Eric Woerth, ancien ministre du Budget, le 15 octobre 2013 à Paris.
Eric Woerth, ancien ministre du Budget, le 15 octobre 2013 à Paris. — CORNIER GAEL/SIPA

L'ex-ministre UMP et député de l'Oise Eric Woerth, convoqué par la Cour de justice de la République sur la cession en 2010 de l'hippodrome de Compiègne qu'il est soupçonné d'avoir bradé, a déclaré vendredi «ne vraiment pas comprendre le soupçon».

Interrogé sur son audition la semaine prochaine par la commission d'instruction de la CJR, Eric Woerth a déclaré, dans les couloirs de l'Assemblée: «Cela fait deux ans que j'attends, il y a une logique, mais je ne sais pas ce qu'ils veulent, je ne comprends vraiment pas le soupçon» sur la vente.