Bertrand Cantat: L’enquête sur le suicide de son ex-femme Kristina Rady rouverte

JUSTICE Après que de nouveaux éléments ont été diffusés...

M.P.

— 

Kristina Rady au procès de Bertrand Cantat pour le meurtre de Marie Trintignant à Vilnius, en Lithuanie, le 22 mars 2004.
Kristina Rady au procès de Bertrand Cantat pour le meurtre de Marie Trintignant à Vilnius, en Lithuanie, le 22 mars 2004. — ERIC FEFERBERG / AFP

Le parquet de Bordeaux a rouvert l’enquête préliminaire sur les circonstances de la mort de Kristina Rady, l’ex-femme de Bertrand Cantat, annonce ce jeudi Europe1.fr. Elle avait été retrouvée en janvier 2010 pendue à son domicile et l’enquête avait rapidement conclu à un suicide. Bertrand Cantat avait alors été auditionné mais mis hors de cause.

Mais de nouveaux éléments sont apparus. Notamment la retranscription d’un long message laissé sur le répondeur de ses parents par Kristina Rady dans lequel elle dépeint l’ex-leader de Noir Désir comme un «fou» qui a déjà exercé des violences à son encontre.

Sa mort liée à des violences psychologiques?

François Saubadu, le dernier compagnon de Kristina Rady, et une avocate spécialisée dans les violences conjugales avaient saisi la justice en août dernier, considérant que sa mort était liée à des violences psychologiques exercées par le musicien sur sa femme.

Bertrand Cantat avait été condamné en 2003 pour coups mortels sur Marie Trintignant. Il est sorti de prison  en 2008.