Et si vous louiez votre voiture plutôt que la laisser au parking?

INITIATIVE Une start-up parisienne, installée à proximité de l'aéroport d'Orly, propose de louer votre véhicule à des particuliers...

Mathieu Gruel

— 

Les co-fondateurs de TripNDrive (de g. à d.), le président  François-Xavier Leduc, le directeur opérationnel Arthur de Keyzer et le  directeur technique Nicolas Cosme, un service de location de voitures  entre voyageurs à proximité de l'aéroport d'Orly, le 15 octobre 2013 à  Chevilly-Larue.
Les co-fondateurs de TripNDrive (de g. à d.), le président François-Xavier Leduc, le directeur opérationnel Arthur de Keyzer et le directeur technique Nicolas Cosme, un service de location de voitures entre voyageurs à proximité de l'aéroport d'Orly, le 15 octobre 2013 à Chevilly-Larue. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Et si, au lieu de vous coûter de l'argent, votre place de parking vous en rapportait? Voilà, en gros, le concept «importé des Etats-Unis», que la start-up parisienne Tripndrive souhaite développer en France.

Installée à proximité d'Orly depuis deux semaines, elle propose un service innovant, censé profiter au propriétaire de la voiture comme au loueur. «Après vous être inscrit sur notre site, vous venez garer votre voiture et on vous emmène à l'aéroport», explique Arthur de Keyzer, l'un des cofondateurs de l'entreprise, avec François-Xavier Leduc et Nicolas Cosme.

Avoir envie de partager sa voiture

Et pour le loueur potentiel, c'est aussi simple: «nous allons le chercher à son terminal et nous le conduisons à son véhicule». Un service qui se veut gagnant-gagnant, car au lieu de dormir dans un parking, la voiture du voyageur «peut ainsi bénéficier à quelqu'un d'autre». Et si la place de parking peut rapporter de l'argent, la location serait également «60% moins chère pour le loueur», estime Arthur de Keyzer, qui dit viser les particuliers mais aussi les cadres de PME ou PMI.

Côté loueurs de voitures, l'heure n'est pas à la panique pour autant. «La concurrence est déjà sévère», indique-t-on dans une boutique Europcar, à proximité d'Orly. Et «il faut que les gens aient envie de partager leur voiture. Sans parler des questions d’assurance». Sur ce point, le cofondateur de la start-up se veut rassurant. «La voiture est assurée et il n'y a pas d'impact sur le malus en cas d'accident».

Malgré ces garanties, le responsable d’un parking d’Orly ne croit pas au concept. L'état des lieux du véhicule, les navettes entre l'aéroport et le parking... «C'est trop lourd comme organisation», estime-t-il. Si le concept peut «faire envie à certains», lui ne le ferait pas: «la voiture, ça reste de l'intime».

N'empêche, Tripndrive indique avoir déjà pas mal de «bons retours» et entend bien grandir, en s’implantant à proximité des principaux aéroports. Pour commencer, l’entreprise devrait s’installer près de Roissy, début 2014.

Tripndrive n'est pas la seule entreprise à proposer ce genre de service. En septembre, Carnomise a ouvert sa première agence près de l’aéroport de Paris-Orly (à Chilly-Mazarin) en partenariat avec Econopark. L'entreprise prévoyait d'ailleurs d’autres ouvertures d’agences, dont celle de l'Aéroport Paris-Beauvais, courant du mois d'octobre.

Le concept développé par Carnomise consiste également à proposer des agences de location, permettant d’être l’intermédiaire entre les propriétaires et les locataires. Là aussi, l'offre promet des prix moins chers que les marques low-cost pour la location de voiture et, pour le propriétaire, de faire des économies de parkings.

Un site Internet (www.carnomise.com) permet de consulter la liste des voitures disponibles à la location et de proposer son véhicule.