Nord: le campement de Roms de Croix totalement évacué

© 2013 AFP

— 

Un campement de Roms situé sur un parking de l'université de Lille 1 à Villeneuve d'Ascq (Nord) a été évacué lundi matin par les forces de l'ordre
Un campement de Roms situé sur un parking de l'université de Lille 1 à Villeneuve d'Ascq (Nord) a été évacué lundi matin par les forces de l'ordre — Philippe Huguen AFP

Le campement de Roms situé sur la zone d'activités des communes de Croix et Wasquehal (Nord) a été totalement évacué mardi matin, a-t-on appris de sources concordantes.

«La totalité du campement a été évacuée», a déclaré à l'AFP Laurent Flodrops, directeur de cabinet du maire (UMP) de Croix Régis Cauche.

«Les opérations ont démarré vers 8H00 et elles viennent de s'achever» vers 9H45, a ajouté M. Flodrops, précisant qu'il «restait trois familles, environ une vingtaine de personnes», avant l'intervention des forces de l'ordre.

La préfecture du Nord a indiqué dans un communiqué que «le préfet du Nord (avait) accordé ce (mardi) matin le concours de la force publique à l'huissier pour évacuer le campement illicite situé sur la zone d’activités sur les communes de Croix et de Wasquehal».

«L’opération s’est déroulée dans le calme. Cette opération a permis de déplacer une caravane et de détruire trois abris», a ajouté la préfecture.

La police avait procédé à une première évacuation partielle de ce campement le 9 octobre. Trente caravanes avaient été déplacées lors d'une opération de «réduction de la taille du campement», avait alors indiqué la préfecture.

Le campement, situé «à 80%» sur la ville de Croix selon M. Flodrops et qui existait depuis l'été, a accueilli jusqu'à près de 220 personnes après l'évacuation en septembre du plus grand campement de la métropole lilloise, à Lille-Sud.

Régis Cauche avait provoqué une polémique après avoir déclaré qu'il soutiendrait un de ses administrés en cas d'acte «irréparable» envers les Roms.

Environ 3.200 Roms vivent dans la métropole lilloise.