Jean-Luc Romero: «Depuis mon mariage, je suis victime de menaces sur Twitter»

Vincent Vantighem

— 

Jean-Luc Romero, le 28 janvier 2010, à Paris.
Jean-Luc Romero, le 28 janvier 2010, à Paris. — JOEL SAGET / AFP

«On peut aussi rêver d’une lapidation de l’immonde Romero en place publique en Iran.» «Juste écœuré de voir cette saloperie de @JeanLucRomero vivre sa vie honteuse de sodomite avec mon pognon et ne rien produire.» «Pour ma part j’aimerais t’euthanasier au 9 mm !». Sur son blog, Jean-Luc Romero n’a pas hésité à reproduire quelques-uns des tweets d’insultes qu’il reçoit quotidiennement. Militant de longue date pour la cause homosexuelle, il a saisi le procureur de la République et s’en explique sur 20 Minutes

Pourquoi avez-vous choisi de déposer plainte?

Parce que les messages que je reçois sur Twitter vont trop loin. Depuis mon mariage avec mon compagnon, le 27 septembre, je suis la cible de remarques d’une très très grande violence. Il y a notamment des appels au meurtre me concernant. Au début cela se limitait à Twitter. Mais cela commence à sortir de la sphère numérique.

C’est-à-dire?

C'est-à-dire que je commence à être attendu quand je me déplace. Il y a quelques jours, je donnais une conférence à Metz (Moselle). Quand je suis arrivé, j’étais attendu par des militants pro-life qui m’attendaient pour m’insulter en direct. Ils s’étaient donné rendez-vous via Twitter. J’ai l’impression que cela monte en puissance.

Avez-vous essayé de prévenir Twitter?

Bien sûr. D’autant que plusieurs «twittos» ont usurpé mon identité pour s’en prendre à moi. J’ai donc contacté Twitter, rempli le formulaire trois fois. Et rien n’a changé.

Moi je sais me défendre. Je suis bien entouré. Je suis bien dans ma peau. Mais les autres. Que se passera-t-il si un ado de 16 ans mal dans sa peau est victime de ce genre d’insultes? Ca peut conduire à des choses très graves.

Il y a un an déjà, Najat Vallaud-Belkacem s’était saisie du problème après la publication de tweets antisémites…

Et rien n’a changé. Ce ne bouge pas. Je suis choqué. Car Twitter se met en Bourse et de l’autre côté n’est pas capable de faire respecter les règles élémentaires de respect entre les gens. Je n’en peux plus de cette passivité. Il faut que ça bouge.