Grande-Bretagne: 15 ans de prison pour une mère ayant laissé son fils mourir de faim

FAITS DIVERS Alcoolique et séparée du père du garçonnet, elle a aussi été condamnée pour avoir négligé cinq autres de ses enfants...

avec AFP

— 

 La police britannique devant le tribunal de Westminster, le 30 mai 2013.
 La police britannique devant le tribunal de Westminster, le 30 mai 2013. — Ben Cawthra / Rex Features

Une mère de huit enfants a été condamnée vendredi au Royaume-Uni à 15 ans de prison pour avoir laissé mourir de faim son fils de quatre ans et gardé son corps pendant près de deux ans dans la maison familiale.

Dans cette affaire particulièrement sordide, le corps desséché de Hamzah avait été retrouvé en septembre 2011 dans un lit pliant dans la chambre de la mère de famille, Amanda Hutton, aujourd'hui âgée de 43 ans.

Cette dernière, alcoolique et séparée du père du garçonnet, a aussi été condamnée pour avoir négligé cinq autres de ses enfants âgés de cinq à treize ans, qui vivaient dans des conditions épouvantables dans la maison familiale de Bradford (nord de l'Angleterre) envahie d'immondices.

Aucune émotion

Le cadavre du petit garçon, dont la mort remontait au 15 décembre 2009, avait été retrouvé dans un body de taille six à neuf mois et portant une couche.

Amanda Hutton n'a laissé transparaître aucune émotion à l'énoncé de sa peine. Le juge Roger Thomas a souligné «les manquements terribles (de la prévenue) à ses responsabilités les plus élémentaires en tant que mère».

«Vous avez affamé (Hamzah) à mort», lui a-t-il dit. «Pour quelque motif irrationnel, vous avez pris Hamzah en grippe dès son plus jeune âge, peut-être même en fait, dès le jour de sa naissance.»

Et pendant près de trois ans, a-t-il poursuivi, «vous avez négligé vos jeunes enfants, les obligeant à vivre dans des conditions révoltantes de saleté qui ont choqué de façon compréhensible même les policiers les plus expérimentés qui se sont rendus chez vous en septembre 2011».

Deux ans pour le fils

Selon la BBC, la famille avait éveillé les soupçons de la police quand des voisins s'étaient plaints de trouver des couches sales dans leur jardin.

La mère de famille a été condamnée à 12 ans de prison pour avoir tué Hamzah et ne pas l'avoir enterré, et à trois ans pour maltraitance d'enfant. Amanda Hutton était aussi inculpée pour avoir continué à percevoir des allocations familiales pour Hamzah après la mort de l'enfant mais ces poursuites ont été abandonnées.

Son fils aîné Tariq Khan, 24 ans, a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour avoir empêché l'enterrement de son jeune frère.

Amanda Hutton avait affirmé devant le tribunal de Bradford qu'elle avait du mal à nourrir son fils et qu'il était mort subitement.