Logement étudiant: S’éloigner de la fac pour payer moins cher

Mathieu Gruel

— 

En moyenne, sur Paris, un étudiant devra débourser 690€, pour un studio de 20m² et 1100€ pour un 2-pièces de 40 m²
En moyenne, sur Paris, un étudiant devra débourser 690€, pour un studio de 20m² et 1100€ pour un 2-pièces de 40 m² — Seloger

«Je n'ai pas l'argent pour ce quartier». Nicolas, 23 ans, est venu s'inscrire en Master 2 de maths à Jussieu (6e), ce mercredi. Actuellement logé chez ses parents, place de Clichy (18e), il envisage de prendre son autonomie. Mais il ne se fait pas d'illusion, indiquant n’avoir «même pas regardé dans ce secteur».

Alors, s'il se décide à prendre son indépendance, ce sera «près d’une porte ou en proche banlieue», pas trop loin d'une ligne de transport en commun. S'éloigner pour payer moins cher, l'équation est, pour lui, limpide. Et ils sont nombreux à faire le même calcul, comme le montre une étude publiée ce jeudi par Seloger.com.

9m2 pour 650 euros

A quelques stations de métro d'ici, devant l’entrée de l'université Sorbonne Nouvelle (5e), le cursus n'est pas le même. Mais les problèmes de logement demeurent. Marie-Noëlle, étudiante en 3e année de fac de lettres, est catégorique. Habiter à proximité des amphis, c'est «trop cher et trop petit».

Après une année passée «à dix minutes d’ici», dans un 9 m2 pour 650 euros mensuels, la jeune femme s'est éloignée du 5e arrondissement. Après une deuxième année dans un 11m2 du 9e arrondissement, qu’elle payait 460 euros, la jeune femme a emménagé à la rentrée avec un colocataire. Installée pour le même prix dans un 50 m2, situé à proximité de la station Télégraphe (20e), elle met désormais 30 minutes pour rejoindre son université.

Le choix de la colocation

Un choix de la colocation que Guillaume, étudiant en cinéma de 22 ans, a fait lui aussi, «avec [s]on frère». Après un an place d'Italie (13e), «à deux stations», il loge désormais à 45 minutes de la fac. Et s’il y perd en temps de transport, il y gagne en loyer. De 690 euros pour 17 m2, il est passé à 46 m2 pour 1.000 euros.

Mais tous ne décident pas de s’éloigner pour autant. Après s’être installée rue Mouffetard (5e) il y a deux ans, «près du lycée Henri IV où je faisais ma prépa», Gabrielle n'a pu se résoudre à déménager. L'étudiante en Master 2 d'allemand habite un 35 m2 qu'elle paye 950 euros, «mais c'est tellement galère de changer de logement que je préfère y rester».

Coup de chance

Ou alors, il faut avoir «le coup de chance», sourient Paul et Feyrouz. Fumant leur cigarette avant d'entrer en cours, ils annoncent emménager ce mercredi place de la République. Dans un appart qu'ils «ont trouvé par piston», expliquent-ils.

Pour 1.000 euros par mois, ils vont profiter d'un logement situé à «30 minutes porte à porte». Ce sera toujours mieux que l'heure de transport que Paul devait faire l'an passé, quand il vivait encore chez ses parents, dans les Yvelines. «Et là, pour la première fois, on sera chez nous».