Paris: Baisse de 24,4 % cet été des vols à la tire sur les touristes

VOLS Entre les mois de mars et d'avril, Paris avait été le théâtre de plusieurs agressions de pickpockets touchant les touristes...

avec AFP

— 

Des touristes devant la Tour Eiffel
Des touristes devant la Tour Eiffel — Miguel Medina AFP

Le nombre de vols à la tire, qui affectent prioritairement les touristes en visite à Paris, ont diminué en juillet et en août de 22,4% par rapport à la même période 2012, s'est félicitée mercredi la préfecture de police de Paris (PP) dans un communiqué.

Le nombre des victimes étrangères des vols à la tire a baissé de 16,5%, passant de 3.438 touristes à 2.870, au cours des deux mois d'été sur l'ensemble des sept grandes zones touristiques - Butte Montmartre, Champs-Elysées, Champ-de-Mars, Trocadéro, musée du Louvre, Notre-Dame, Opéra-Grands magasins.

La baisse la plus notable a été enregistrée sur le secteur du musée du Louvre (30,6%) avec 282 victimes en moins.

La délinquance globale en baisse

Selon la PP, la même tendance a été enregistrée par les services de sécurité des opérateurs touristiques qui ont rapporté une diminution significative des déclarations de vols portés à leurs connaissance durant les deux mois d'été, notamment à la Tour Eiffel et au musée du Louvre.

Globalement, la délinquance ciblée sur ces sept zones touristiques parisiennes objet du plan d'actions, a baissé au cours de juillet et août de 9,7% par rapport à 2012.

La PP, la mairie de Paris, l'Office de tourisme de Paris, la RATP, la SNCF et les gestionnaires et opérateurs des principaux sites touristiques ont «fait part de leur satisfaction sur l'efficacité des mesures mises en place et leur effet positif sur le sentiment de sécurité des visiteurs».

Grève au Louvre en avril

Début août, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait tenté de rassurer les touristes étrangers de la capitale plusieurs semaines après une série de faits divers suscitant l'inquiétude chez les professionnels et à l'étranger, assurant que Paris était «une ville sûre».

Entre les mois de mars et d'avril, Paris avait été le théâtre de plusieurs agressions de pickpockets touchant les touristes, entraînant notamment une grève retentissante au musée du Louvre en avril. Face à cette situation, la PP avait mis en place début juin un plan pour lutter plus efficacement contre ces phénomènes de délinquance touchant les principaux lieux touristiques de la capitale qui accueille chaque année 30 millions de touristes.

Outre un renforcement de la présence policière sur ces zones, les professionnels du tourisme ont été invités à collaborer plus étroitement avec la PP, des messages de sensibilisation dans les transports traduits dans différentes langues étrangères sont depuis diffusés, et un travail de prévention et de sensibilisation des touristes a été mené.

Ce plan d'action en faveur de la sécurité des touristes se poursuivra pendant les saisons automnale et hivernale, a ajouté la PP.