Nancy: Un père soupçonné de coups mortels sur son fils de deux mois

avec AFP

— 

Un homme de 39 ans a été mis en examen et placé en détention vendredi à Nancy après le décès de son fils de deux mois, dont l'autopsie a révélé qu'il avait subi des violences, a-t-on appris samedi auprès du parquet de Nancy.

La mère du nourrisson, âgée de 26 ans, a été de son côté mise en examen pour non-dénonciation de violences, mais laissée libre sous contrôle judiciaire, a indiqué le vice-procureur Amaury Lacote.

Le décès du nourrisson, survenu le 22 septembre au domicile familial à Vandoeuvre-lès-Nancy, au sud-ouest de Nancy, avait d'abord été considéré comme accidentel. Les parents avaient indiqué aux secours venus sur place que le père avait trébuché, laissant tomber au sol son fils qu'il portait.

Mais une autopsie a révélé que le décès n'était pas compatible avec cette version et que l'enfant avait subi des violences mortelles, conduisant au placement en garde à vue jeudi des parents, a expliqué M. Lacote. Le père a alors reconnu devant les enquêteurs avoir porté des coups à l'enfant.

Les deux parents, sans emplois et consommateurs de stupéfiants, n'étaient pas connus de la justice avant cette affaire, selon le parquet.

Mis en examen pour homicide volontaire et violences volontaires par ascendant «sur mineur de 15 ans», le père encourt la réclusion criminelle à perpétuité. La mère risque de son côté une peine de trois ans d'emprisonnement pour ne pas avoir dénoncé les violences.