Paris: 4.500 m2 de bureaux transformés en logements sociaux

Mathieu Gruel

— 

Les bureaux situés au 9, rue Victor Shoelcher (14e), vont être transformés en logements sociaux
Les bureaux situés au 9, rue Victor Shoelcher (14e), vont être transformés en logements sociaux — A. GELEBART / 20 MINUTES

Quelques câbles qui traînent, des bureaux vides... Derrière la façade de l'ancien siège social d'Eau de Paris, situé au 9, rue Victor Schoelcher (14e), les traces de l'ancienne vie de l'immeuble sont encore visibles. Mais bientôt, il n'en restera plus rien.

La ville de Paris vient d'engager la transformation de ces 4.500 m2 de bureaux en logements sociaux. «Nous utilisons toutes les opportunités», souligne Jean-Yves Mano, chargé du logement à la Mairie de Paris. Et entre «vendre pour faire du cash» et la «volonté de transformer» ce qui peut l'être en parc immobilier, c'est la deuxième solution qui a été retenue.

Quarante-six logements

Une décision rendue possible par le choix, en 2010,  d'un retour à une régie publique pour la gestion de l'eau. Cela a donc permis un regroupement des implantations de la régie Eau de Paris, dans le 13e arrondissement. L'immeuble situé dans le 14e, propriété de la ville de Paris, a donc pu être récupéré après le déménagement des bureaux, en janvier 2013. Quarante-six logements devraient y voir le jour d'«ici deux ans», indique Jean-Yves Mano.

Ces habitations, dont les travaux de transformation devraient débuter rapidement, seront donc accessibles aux plus modestes, comme aux classes moyennes, «qui représentent 70% des Parisiens» précise l’adjoint au Maire de Paris.

Projet «pragmatique»

Car «il était important qu’il y ait un équilibre dans ce programme», souligne Pascal Cherki. Le député-maire du 14e arrondissement, qui se félicite également de la conservation du restaurant administratif lié au bâtiment, salue un projet «nécessaire», dans cette «zone ultra déficitaire», avec moins de 5% de logements sociaux sur cette partie de l’arrondissement, souligne l’élu.

Alors, ce projet  est apparu comme «intéressant et pragmatique». Aussi parce qu’il permettra la création de logements sociaux sans avoir à construire des tours. Ce qui, de toute façon, n’était pas envisageable pour l’élu du 14e arrondissement.