Nord: La femme enceinte qui affirmait avoir été poignardée avoue avoir menti

FAITS DIVERS L'agression, selon ses dires, avait eu lieu vendredi, en pleine rue...

N.Beu., avec AFP

— 

Illustration: police, un policier.
Illustration: police, un policier. — BAZIZ CHIBANE/SIPA

La femme enceinte qui affirmait avoir été poignardée à l'abdomen vendredi à Salomé (Nord) a reconnu samedi midi avoir tout inventé, selon l'AFP, confirmant une information de La Voix du Nord et de France 3 Nord.

La victime, transportée au CHR de Lille dans un état grave, assurait que l'agression avait eu lieu lors d'une tentative de vol à l'arraché vendredi. Agée de 40 ans, elle se trouvait sur la voie publique quand, selon ses dires, un individu l'avait poignardée avec un couteau pour lui voler son sac.

Ses jours ne sont pas en danger

Vendredi soir, aucun suspect n'avait pourtant été interpellé. Et pour cause: quelques heures plus tard, devant les gendarmes qui l’auditionnaient, elle a finalement avoué avoir inventé cette histoire et s'être infligée elle-même un petit coup de couteau ou de cutter, sans pour autant expliquer les raisons de son geste. Elle a également reconnu avoir «affabulé sur le vol à l'arraché, une affabulation complète», selon les gendarmes.

Cette femme, qui «traverse une période difficile» selon la même source, n'était samedi après-midi plus en état d'être entendue en raison de sa santé. Son audition a été suspendue. Les jours de la jeune femme, déjà mère de deux enfants, ainsi que ceux de son bébé, ne sont pas en danger.