Médicaments: Le Pradaxa fait l'objet d'une alerte des biologistes

SANTE Les médecins biologistes alertent sur le cas du Pradaxa, un anti-coagulant...

A. Le G.
— 
Illustration: Dans une usine de médicaments.
Illustration: Dans une usine de médicaments. — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Les médecins biologistes sont inquiets. Ils viennent d'écrire à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, pour l'alerte sur le Pradaxa, un médicament apparu en France il y a cinq ans et prescrit contre les problèmes de coagulation: embolies, infarctus, phlébites, AVC. 

Ce médicament fait partie des NACOs, les nou­veaux anti­coa­gu­lants oraux (NACOs) qui luttent contre la for­ma­tion des caillots de sang et ne nécessitent pas (théo­ri­que­ment) de suivi bio­lo­gique au long cours, contrairement aux traitements qui prévalaient jusqu'alors, comme les AVKs. Com­mer­cia­li­sés en Europe dès 2008, les NACOs se sont très lar­ge­ment déve­lop­pés sur le mar­ché fran­çais entre 2012 et 2013.

Or, selon le syndicat des jeunes biologistes médicaux, cette molécule fait courir des risques d'hémorragie. L'ancien traitement pouvait lui aussi provoquer des hémorragies. Mais la différence, c'est que lui possède un antidote à injecter d'urgence en cas de problème. L'Agence du médicament vient elle aussi d'envoyer un courrier aux médecins les mettant en garde contre les effets indésirables de ce médicament.