Karim Achoui, le retour de l’ex-«avocat du milieu»

W. M.

— 

Karim Achoui au Palais de Justice de Paris, le 5 avril 2011.
Karim Achoui au Palais de Justice de Paris, le 5 avril 2011. — NIKO/SIPA

Il avait fait une apparition remarquée cet été aux obsèques de Jacques Vergès. Mais c’est bien cette semaine que Karim Achoui fait son retour en fanfare. L’ancien avocat, dit du «milieu», revient sur la scène médiatique. 

Avec deux rendez-vous en deux jours. Tout d’abord ce lundi soir: il inaugurera la création de Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM) sur le toit de la cité la mode à Paris (13e).

«Pensée comme une réponse légitime à des violences inacceptables, la Ligue se veut salutaire à la cohésion d'une société française laïque et démocratique», détaille Karim Achoui, le fondateur, sur la page Facebook de la ligue, dont l’objectif dit vouloir «lutter judiciairement contre les actes islamophobes».

Tentative d’assassinat

Mais ce sera surtout mardi, que l’ex-avocat, radié du barreau de Paris, retrouvera les tribunaux. Cette fois-ci en tant que victime, pour le procès de six hommes qui comparaissent pour la tentative d’assassinat dont il a fait l’objet en 2007.

Karim Achoui regrette que l’instruction n’ait pas apporté plus de réponses, notamment le mobile. Il dit sur RTL ne pas connaître ces individus et avoir «la conviction qu'un fonctionnaire de police a commandité l'organisation de [son] élimination».