Trois Français sur quatre n'ont pas confiance dans l'avenir de la France

SONDAGE Ils n'ont pas confiance dans le «destin collectif» de la France...

avec AFP

— 

Illustration: Une photo de foule.
Illustration: Une photo de foule. — SUPERSTOCK/SIPA

Près de trois Français sur quatre (73%) disent n'avoir pas confiance dans l'avenir de la France et leur avenir collectif, selon un sondage de Viavoice à paraître samedi dans le quotidien Libération. Interrogés sur «l'avenir de la France et des Français», 40% déclarent n'être «pas vraiment confiants», et 33% «pas du tout confiants». 25% se déclarent confiants (23% «assez confiants», 2% seulement «très confiants»). 2% ne se prononcent pas.

Un tiers des Français voudrait s’expatrier

Sur les raisons pour lesquelles ils n'ont pas confiance dans le destin collectif de la France, 78% mentionnent en premier lieu «la situation économique du pays», 47% «la situation politique», 19% «l'état moral du pays», 14% son «état psychologique». Deux réponses étaient possibles parmi ces quatre propositions.

Malgré tout, 82% partagent l'idée que «tout compte fait, on a quand même beaucoup de chance de vivre en France». 33% des personnes interrogées assurent que si elles le pouvaient, elles préfèreraient «s'expatrier et vivre dans un autre pays que la France». 48% seulement trouvent que «le système social français fonctionne bien».

Fiscalité, aide aux entreprises, politique…

Pour que la confiance revienne, ce qui vient en premier (plusieurs réponses possibles) à l'esprit des sondés, c'est de «créer des emplois, du pouvoir d'achat et de la croissance». 32% pensent qu'il faut «redéfinir la politique fiscale et de redistribution» (dont 13% «baisser les impôts» et 10% «diminuer ou réorienter les aides sociales»). Pour 32% également, il faudrait «modifier les orientations politiques». Parmi les autres solutions, 9% veulent «aider les entreprises», autant veulent «limiter l'immigration et aider les Français en priorité». Pour 7%, la solution passe par «une union nationale au service du bien commun», pour 5% par une amélioration de la sécurité et du fonctionnement de la justice.

Quant à savoir «qui pourrait sortir la France et les Français de la crise actuelle» (deux réponses possibles), 46% ont répondu «les gens, par eux-mêmes», 44% «les dirigeants politiques» (une proportion signe d'un «discrédit» de la classe politique selon Viavoice), 41% «les entreprises». A cette question, 4% ont répondu «personne», 7% ont fait d'autres réponses. Sondage réalisé par internet du 27 au 30 août auprès d'un échantillon de 1.002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.