José Anigo le 7 octobre 2012 à Marseille.
José Anigo le 7 octobre 2012 à Marseille. — NIVIERE/VILLALONGA KARINE/SIPA

FAITS DIVERS

José Anigo:, «Il y a beaucoup trop de morts» à Marseille

Une semaine après l’assassinat de son fils, le directeur sportif de l’OM s’est exprimé dans «L’Equipe»…

Le directeur sportif de l'OM José Anigo évoque dans un entretien à L'Equipe les violences à Marseille, une semaine après l'assassinat de son fils Adrien à Marseille, et se dit «prêt à aller dans les cités».

A l'approche des municipales de 2014, Anigo assure être «prêt à mener des actions, développer de vraies idées pour que la partie nord de notre ville, tellement riche humainement, ne se sente plus laissée à l'abandon».

«J'aimerais que la mort de mon fils serve à ça»

«Si je demande à ce que l'OM s'y implique, l'OM s'impliquera et Vincent (Labrune, président de l'OM) sera à 1000% derrière moi. Il faut que toute cette violence s'arrête. J'aimerais que la mort de mon fils serve au moins à ça", ajoute José Anigo, dont le fils Adrien, 30 ans, a été tué par balles le 5 septembre dans les quartiers Nord.

«A Marseille, les gens se tuent pour des conneries. Il y a beaucoup trop de morts dans cette ville. Ce sont souvent des gamins de moins de trente ans qui sont emportés par la violence. Il faut que ça s'arrête», insiste-t-il.