Bijoutier de Nice: Succès de la page de soutien sur Facebook

W. M.

— 

Capture d'écran de lapage facebook en soutien du bijoutier de Nice qui a abattu l'homme qui le braquait.
Capture d'écran de lapage facebook en soutien du bijoutier de Nice qui a abattu l'homme qui le braquait. — 20minutes

Après le rassemblement sur une place de Nice, jeudi soir, la vague de soutien sur Internet. Ce vendredi soir, la page Facebook dédiée au bijoutier de Nice qui a tué un braqueur réunissait près de 720.000 «like». En 48h, cette page ouverte par des anonymes quand le bijoutier a été placé en garde à vue a réuni l’équivalent d’une ville comme Lyon.

De nombreux messages de sympathie demandaient par ailleurs la libération du bijoutier. Ils estiment que Stéphane Turk doit être dédouané et sortir «blanchi» de garde à vue. «Le bijoutier se défend et c'est lui qui morfle. La justice est vraiment mal faite», peut-on lire parmi les nombreux commentaires. Il a été mis en examen ce vendredi pour homicide volontaire.

Un suspect arrêté

Mercredi matin, cet homme inconnu des services de police a été braqué dans sa bijouterie. Il était 8h45 quand le commerçant ouvre sa bijouterie, deux jeunes gens casqués le mettent en joue.

«Celui qui a le fusil menace le commerçant et lui porte des coups de poing et de pied pour le conditionner», puis «ils lui demandent d'ouvrir le coffre» qui se trouve à côté de son comptoir, a indiqué le procureur de la République. Le commerçant obtempère et les deux malfaiteurs s'emparent de bijoux avant de repartir en scooter.

Le commerçant se saisit alors d'une «arme de poing» et, depuis le pas de son commerce, «fait feu à trois reprises», touchant «au moins une fois le passager dans le dos» qui succombera quelques minutes plus tard, selon le magistrat. Un «suspect» a été placé en garde à vue, jeudi, dans le cadre de l’enquête sur le braquage.

Pour retrouver l'intégralité du témoignage, cliquez ici.