Illustration rentrée scolaire au collège.
Illustration rentrée scolaire au collège. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Société

Ecole: A quoi servira la charte de la laïcité?

EDUCATION – Vincent Peillon présentera lundi un texte en 15 articles pour rappeler les valeurs de la République aux enseignants, aux élèves et à leurs parents…

«La laïcité n’est pas une arme contre les uns ou contres les autres. Elle est ce qui permet de nous réunir», a insisté Vincent Peillon, lors de sa conférence de presse de rentrée. La charte de la laïcité que le ministre de l’Education dévoile lundi a donc pour vocation de fédérer les élèves autour des valeurs de la République, qu’ils ne maîtrisent pas toujours bien. 

 

Le texte, qui contient 15 articles, sera bientôt apposé dans les lieux de passage de tous les établissements et servira de référence aussi bien aux enseignants, qu’aux élèves et à leurs parents. Il rappelle le principe de séparation de la religion et de l’Etat, l’obligation de neutralité des personnels, l’interdiction de contestation d’une matière par les élèves au nom de leurs convictions religieuses, la proscription des signes ou tenues religieuses ostentatoires (un rappel de la loi de 2004)

Un outil pédagogique

«Ce sera un outil permettant aux enseignants de faire de la pédagogie», explique-t-on au ministère. Ces derniers recevront un guide contenant des commentaires sur chaque article et des conseils pour aborder le sujet en classe. Ils disposeront aussi bientôt d’un module de formation en ligne. «Il faudra surtout qu’ils se saisissent de la charte pour expliquer aux élèves la distinction entre savoirs et convictions», insiste Jean Baubérot, sociologue, spécialiste de la laïcité au CNRS.

Mais cette charte n’est pas seulement destinée aux enseignants: «les conseillers principaux d’éducation pourront s’en saisir, par exemple lorsqu’ils présenteront le règlement intérieur de l’établissement aux élèves», précise-t-on au ministère. Une initiative saluée par les syndicats: «ce texte va remettre le concept de laïcité au goût du jour, mais il va falloir un peu de temps avant que les équipes s’en emparent», souligne Céline Rigo, secrétaire nationale en charge des questions de société au Se-Unsa. Son seul regret: que le texte n’aborde pas sur le sujet brûlant des parents accompagnateurs de sorties scolaires. Vincent Peillon refusant de mettre le feu aux poudres avec cette question houleuse.

>> La laïcité est-elle malmenée dans votre collège ou lycée, dans l'école de votre enfant? Vous ne comprenez pas quel impact peut avoir une simple charte? 

Réagissez et témoignez dans les commentaires ci-dessous ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr