Inspection Académique: «Ce sont surtout les tenues des jeunes filles qui posent problème»

ENTRETIEN Directrice de cabinet à l'inspection académique de Seine-et-Marne, Christel Guyonnet revient sur la polémique sur les tenues interdites au lycée Blaise-Pascal...

Vincent Vantighem

— 

Illustration: Une salle de classe, près de Metz.
Illustration: Une salle de classe, près de Metz. — POL EMILE/SIPA

Cela aura au moins eu le mérite d’ouvrir une discussion sur le sujet. Alors que quelques dizaines d’élèves ont été refoulés, jeudi, du lycée Blaise-Pascal de Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) en raison de leur tenue vestimentaire, la proviseure a ouvert une discussion sur le sujet avec les fédérations de parents d’élèves. Alertée du problème, Christel Guyonnet, directrice de cabinet de l’inspection académique de Seine et Marne revient sur le sujet pour 20 Minutes.

Plusieurs élèves se sont vus refuser l’entrée du lycée en raison de leur tenue. De quelles informations disposez-vous?

L’an dernier, il y a eu des abus dans ce lycée. Décision a donc été prise par la direction de rappeler le règlement à l’occasion de la rentrée. Il s’agit notamment de mesures de sécurité. On ne peut pas laisser les élèves venir en tongs. Ils peuvent se blesser. Face à ce rappel à l’ordre, un lycéen a lancé un appel sur Facebook demandant à tous ses camarades de venir en short le lendemain. La direction a donc décidé d’appliquer strictement le règlement.

>> Lire notre article: Des élèves exclus à cause de leur tenue vestimentaire

Strictement?

Oui, c'est-à-dire de refuser les tenues qui ne rentrent pas dans le cadre de la tenue correcte fixée dans le règlement intérieur. Il y a tout de même un jeune qui est venu en short de plage… Mais ce sont surtout les tenues des jeunes filles qui posent problème.

Interdire les bermudas alors que la température avoisine les 30°, n’est-ce-pas trop dur?

A la suite de cet événement et aux réactions des parents d’élèves, une discussion a été ouverte entre la direction de l’établissement et les fédérations de parents. Je peux vous annoncer que le bermuda va être de nouveau autorisé.

Vous soutenez donc la direction dans sa décision?

Nous n’avons pas à la soutenir, ou non. L’inspection académique laisse le chef d’établissement gérer cette situation. De notre point de vue, il n’y a pas eu d’abus formel de la part de la direction que nous devrions condamner.

>> Vous êtes collégien ou lycéen? Votre tenue vestimentaire vous-a-t-elle déjà causé des ennuis dans votre établissement scolaire? Vous avez déjà été réprimandé par un professeur? Convoqué chez le chef d'établissement? Renvoyé temporairement ou définitivement?

Faites-nous part de votre expérience en participant dans les commentaires ou en nous écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr