Dans le quartier Frais-Vallon à Marseille, un homme indentifié comme   étant le fils de José Anigo, directeur sportif de l'OM, a été abattu par   deux individus à scooter, le 5 septembre 2013.
Dans le quartier Frais-Vallon à Marseille, un homme indentifié comme étant le fils de José Anigo, directeur sportif de l'OM, a été abattu par deux individus à scooter, le 5 septembre 2013. — P. MAGNIEN / 20 MINUTES

FAITS DIVERS

Marseille: Adrien Anigo, le fils du directeur sportif de l'OM, assassiné

Agé de 30 ans, le jeune homme était connu de la police et avait été incarcéré pour des braquages...

Un conducteur a été tué jeudi par balles dans le 13e arrondissement de Marseille par deux motards qui ont pris la fuite, portant à 15 le nombre de morts dans des règlements de comptes dans la région depuis le début de l'année, a-t-on appris de sources concordantes.

Il s'agit d'Adrien Anigo, fils de José Anigo, directeur sportif et personnage historique de l'OM, ont confirmé à 20 Minutes des syndicats de police à Marseille. Les faits sont survenus aux alentours de 15h45. Selon les premiers éléments de l'enquête, deux armes ont été utilisées, a-t-on indiqué de source proche.

Membre présumé d'un gang de braqueurs

La victime se trouvait à bord d'une Twingo noire quand elle a été prise pour cible par deux individus circulant à bord d'une moto de grosse cylindrée et qui l'ont mitraillée à bout portant, a expliqué à l'AFP le procureur de la République, Brice Robin. Le trentenaire été touché à la tête et à la carotide, selon une source proche de l'enquête. 

Plusieurs étuis ont été retrouvés sur place, a ajouté le procureur, sans pouvoir à ce stade donner plus de précisions. Alertés, les marins-pompiers n'ont pas pu réanimer la victime. Quatre véhicules et 14 hommes sont intervenus sur les lieux, a précisé à l'AFP un porte-parole du bataillon.

Analyses sur les lieux du drame

La police scientifique est arrivée sur les lieux du drame, et réalise ses premières analyses, a constaté 20 Minutes. Le corps de la victime a été recouvert d'un drap et la circulation bloquée.

Adrien Anigo, âgé d'une trentaine d'années, était connu des services de police et était passé devant la justice. Accusé de plusieurs braquages, il était un membre présumé du gang des bijoutiers et a été incarcéré. Il a été libéré en 2010, après deux ans et demi derrière les barreaux, à la suite d'une erreur de procédure.

>> 20 Minutes avait reçu l'auteur de «Marseille ma ville, portrait non autorisé» livre dans lequel il parle de José et Adrien Anigo. Le chat à relire par là

>> Le portrait de José Anigo, dans lequel il évoque son fils, à lire sur le JDD

Ce jeudi soir, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls sur RTL a déploré que dans certains quartiers pauvres de Marseille, des traficants de drogue prennent «très jeune» des adolescents dans leurs organisations. Le ministre a par ailleurs demandé du temps pour prouver le résultat de sa politique de sécurité à Marseille.

Par ailleurs, jeudi matin, un homme de 24 ans a été exécuté de plusieurs balles à La Ciotat, près de Marseille, par un commando de quatre hommes qui l'ont poursuivi jusque devant son entreprise. La violence des armes à feu et les règlements de comptes provoquent la colère des élus depuis plusieurs mois. 

>> L'interview de Samia Ghali, maire (PS) des 14e et 15e arrondissements de Marseille qui réclame ce jeudi des militaires pour assurer la sécurité dans les hôpitaux.