Lille: Une automobiliste, condamnée à plus de trente reprises, fait une vingtaine de blessés

FAITS DIVERS Elle a été condamnée essentiellement pour conduite en état d'ivresse en récidive et défaut de permis de conduire en récidive...

avec AFP

— 

Illustration permis de conduire: Contrôle de gendarmerie à Nemours (Seine-et-Marne), le 3 juin 2006.
Illustration permis de conduire: Contrôle de gendarmerie à Nemours (Seine-et-Marne), le 3 juin 2006. — SEL AHMET/SIPA

Une automobiliste de 38 ans a été placée en garde à vue après avoir blessé légèrement une vingtaine de personnes au volant de sa voiture à Lille, dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris de source policière. L'incident s'est produit vers 02H00 dans le quartier Masséna à Lille, où sont installés de nombreux bars, qui connaissait une très forte affluence à la veille de l'ouverture de la braderie.

 

 

Défaut de permis de conduire en récidive

Le casier judiciaire de l'automobiliste, domiciliée dans le Nord, comporte trente condamnations, essentiellement pour conduite en état d'ivresse en récidive et défaut de permis de conduire en récidive, a déclaré le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre, lors d'une conférence de presse samedi à Lille. Selon les premiers éléments de l'enquête, la conductrice a essayé de se faufiler dans la foule au volant de sa Dacia Logan, dans laquelle elle se trouvait seule.

«Elle a blessé un ou deux piétons, la foule s'en est prise à son véhicule et la conductrice a eu un réflexe pour essayer de se tirer de ce mauvais pas», a expliqué le directeur départemental de la sécurité publique du Nord, Didier Perroudon. Après avoir essayé de «forcer le passage» et blessé une ou deux personnes, la conductrice aurait, semble-t-il, accéléré sur 200 mètres, faisant d'autres blessés légers, avant de s'arrêter, a précisé à l'AFP une source proche du dossier.

Vingt-trois personnes au total ont été conduites dans trois hôpitaux lillois, principalement pour observation. Les blessures les plus graves sont des fractures, a indiqué le docteur Roch Joly, du Samu du Nord.«Aucun pronostic vital n'est engagé», a-t-il souligné, précisant que sept personnes étaient encore hospitalisées samedi à la mi-journée.

«Mon fils a été transporté sur le capot sur une vingtaine de mètres»

«Mon fils rentrait chez lui lorsqu'il a été percuté par la voiture, il a été transporté sur le capot sur une vingtaine de mètres», a raconté à l'AFP la mère d'un des blessés, Francine Jeannin, jointe par téléphone. «Les témoins de la scène ont poursuivi la voiture et ont commencé à casser les vitres», a-t-elle poursuivi. Son fils Edouard, 17 ans, a été légèrement blessé au coude.

L'automobiliste, placée en garde à vue, devait être entendue par la police dans la journée. Elle présentait une alcoolémie de 0,55 g par litre de sang au moment de l'accident, a précisé le procureur Frédéric Fèvre. «Son comportement n'était pas tel qu'on pouvait imaginer qu'elle était dans l'incapacité de conduire», a souligné Didier Perroudon. La conductrice devait être entendue par la police dans la journée, et sa garde à vue prolongée. Elle sera jugée en comparution immédiate ou une information judiciaire sera ouverte, a précisé M. Fèvre.

Plus de deux millions de personnes sont attendues à la braderie de Lille au cours du week-end durant lequel 2.000 policiers, gendarmes et douaniers sont mobilisés pour assurer la sécurité du plus vaste vide-grenier d'Europe.