Fusillade à Bondy: Un jeune homme grièvement blessé par des tirs de kalachnikov

FAITS DIVERS Il est connu des services de police...

William Molinié, avec AFP

— 

Illustration de patrouille de police nationale à Mantes-la-Jolie.
Illustration de patrouille de police nationale à Mantes-la-Jolie. — Vincent Wartner/20 Minutes

Une fusillade a éclaté vers 13h à Bondy ce vendredi a appris 20 Minutes de source policière, confirmant une information de BFM TV. «Deux individus qui circulaient en scooter ont tiré dans les jambes d'un jeune homme de 26 ans connu des services de police», a précisé à 20 Minutes cette source. Touché aux jambes par ces tirs de kalachnikov, il a été transporté à l'hôpital Avicenne de Bobigny pour y être opéré, même si ses jours ne sont a priori pas en danger. «Les auteurs sont en fuite», a poursuivi cette source policière.

Selon une source municipale, contactée par 20 Minutes, «une fusillade a éclaté à Bondy Nord, à proximité de l'avenue Jean Lebas». Huit douilles percutées, correspondant à autant de tirs de balles d'un calibre de 7,62 mm, qui est celui de la kalachnikov, ont été retrouvées sur place, selon une source judiciaire.

Condamné en 2012 pour le meurtre d'un leader d'une bande rivale

Selon une source policière, la victime avait été condamnée en décembre 2012 aux assises de Bobigny, avec quatre autres personnes, pour avoir participé à la séquestration et au meurtre du leader d'une bande rivale, auquel ils voulaient reprendre le contrôle du trafic sur une portion de territoire de la Cité Basse à Sevran, en 2008. Le jeune homme avait écopé de quatre ans de prison, déjà purgés en détention provisoire.

Un autre accusé de ce procès, finalement acquitté, avait été blessé à l'épaule le 1er août, à Sevran justement, ville de Seine-Saint-Denis durement touchée par le trafic de drogue. Un homme présent à ses côtés dans la voiture avait reçu la balle dans le cou, et était décédé.

Le service départemental de police judiciaire de Seine-Saint-Denis (SDPJ 93) est en charge de l'enquête.