Retraite: la fonction publique appelée à la grève le 10 septembre

© 2013 AFP

— 

Les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires de la fonction publique ont appelé agents et retraités, vendredi, à la mobilisation et à la grève le 10 septembre "pour rejeter le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement Ayrault"
Les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires de la fonction publique ont appelé agents et retraités, vendredi, à la mobilisation et à la grève le 10 septembre "pour rejeter le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement Ayrault" — AFP

Les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires de la fonction publique ont appelé agents et retraités, vendredi, à la mobilisation et à la grève le 10 septembre «pour rejeter le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement Ayrault».

«Ce projet de loi qualifié de juste par le gouvernement, accroît en réalité la fragilisation de notre système de retraites», estiment, dans une déclaration commune, les quatre organisations syndicales de fonctionnaires, qui se rallient ainsi à l'appel à la mobilisation lancé en juillet par leurs centrales.

«L'annonce d'un allongement de la durée de cotisation à 43 ans en 2035», pour ceux nés en 1973 et après, «constitue une provocation et une véritable hypocrisie», affirment-elles.

«Cet allongement recule de fait l'âge de départ à la retraite et signe inévitablement la baisse des pensions pour tous les futurs retraités», affirment les quatre organisations.

Pour les syndicats, «le gouvernement fait le choix de réduire le pouvoir d'achat des salariés et des retraités et déroule un tapis rouge pour le monde de l'entreprise qui sera le seul à bénéficier d'une mesure de compensation en échange de la hausse des cotisations patronales».

Ils insistent également sur l'urgence «d'augmenter l'ensemble des salaires, du privé comme du public, ce qui impose de revaloriser réellement le SMIC et d'en finir avec le gel du point d'indice».

Toutefois, les syndicats de la fonction publique «se félicitent (...) de l'abandon de certaines options par le gouvernement (..) comme, par exemple, la mise en cause du calcul de la pension sur les six derniers mois» et «prennent acte des mesures concernant la pénibilité et les injustices faites aux femmes et aux temps partiels».

Le gouvernement a dévoilé mardi sa réforme des retraites qui va mettre à contribution actifs, entreprises et retraités, officialisant un allongement de la durée de cotisation afin de combler un déficit évalué à 20 milliards d'euros en 2020.