Syrie: Hollande veut «une action proportionnée et ferme»

© 2013 AFP

— 

François Hollande, a reçu la famille de l'otage Philippe Verdon assassiné au Mali et lui a fait part "de sa détermination à tout mettre en oeuvre pour que les responsables de ce crime soient traduits en justice", a-t-on appris de l'Elysée.
François Hollande, a reçu la famille de l'otage Philippe Verdon assassiné au Mali et lui a fait part "de sa détermination à tout mettre en oeuvre pour que les responsables de ce crime soient traduits en justice", a-t-on appris de l'Elysée. — Kenzo Tribouillard AFP

Le président François Hollande affirme vendredi que «la France veut une action proportionnée et ferme contre le régime de Damas», ajoutant que le non des Britanniques à la participation de leur pays à une telle opération ne change pas la position de Paris.

Dans une interview au quotidien Le Monde daté de samedi, le chef de l'Etat ajoute qu'il aura ce vendredi «un échange approfondi avec Barak Obama». S'il exclut toute intervention avant le départ de Syrie des inspecteurs onusiens, il ne l'exclut pas avant que le Parlement ne se réunisse ce mercredi, expliquant disposer «d'un faisceau d'indices qui vont dans le sens de la responsabilité du régime de Damas» dans l'utilisation d'armes chimiques.