Routes: Le record de l'été atteint avec 877 km de bouchons

CIRCULATION Le trafic a été très chargé...

avec AFP

— 

Des bouchons sur l'Autoroute A10 au niveau de l'agglomération de Tours lors du chassé croisé traditionnel des départs en vacances, le 4 août 2013
Des bouchons sur l'Autoroute A10 au niveau de l'agglomération de Tours lors du chassé croisé traditionnel des départs en vacances, le 4 août 2013 — no credit

Un pic «brutal et bref» de 877 km d'encombrements a été atteint, samedi à 12H30, sur les routes des vacances, un «record absolu» de l'été qu'il faut toutefois «tempérer», selon le Centre national d'information routière (Cnir). Jusqu'alors, le plus fort pic d'encombrements enregistré cet été était de 828 km, le 3 août à 12H30. Bison Futé a classé ce samedi rouge dans le sud-est pour les départs, ainsi qu'au niveau national pour les retours.

Ce record de 877 km ne peut toutefois être comparé au record absolu d'encombrements recensés au Cnir le samedi 4 août 2007 à 12h30 avec 842 km de bouchons cumulés, ce qui correspond à la liaison Paris - Toulon totalement embouteillée, a expliqué Patrick Benoît, chef de division au Cnir.  «Depuis 2010, le mode de calcul a changé et aujourd'hui, le moindre petit bouchon ou ralentissement est recensé, ce qui n'était pas le cas avant», a-t-il souligné.

«Ce ralentissement est monté brutalement et on a du mal à l'expliquer»

Il est donc inexact, selon lui, ou en tout cas prématuré de dire que le pic atteint ce 17 août pulvérise celui de 2007. Selon Benoît, le pic de ce samedi est «essentiellement dû à un ralentissement de 118 km» recencé «pendant une vingtaine de minutes, entre 11H30 et 11H50», sur l'autoroute A71, entre Vierzon à Clermont-Ferrand. Un itinéraire emprunté notamment pour se rendre vers Montpellier et la Méditerranée.

«Ce ralentissement est monté brutalement et on a du mal à l'expliquer», a reconnu Benoît, d'autant, souligne-t-il que «la capacité de la route de 3.000 véhicules à l'heure n'a pas été dépassée». La façon de conduire des automobilistes, «avec notamment de brusques coups de frein» peut être une des raisons, dit-il. 

Ce nouveau chassé-croisé des vacanciers a été endeuillé dans la nuit de vendredi à samedi par l'accident d'un car allemand sur l'autoroute A6 en Saône-et-Loire. Le car transportant une cinquantaine de jeunes Allemands de 15 à 17 ans se rendant en Espagne a percuté l'arrière d'un poids lourd, faisant deux morts et quatre blessés, dont deux graves.