Disparus dans le Verdon: sains et saufs, ils étaient rentrés chez eux

FAITS DIVERS Les couples se sont manifestés...

avec AFP

— 

Les recherches ont repris samedi matin pour retrouver un couple de touristes et leurs deux enfants, partis faire du canoë jeudi après-midi sur le lac de Sainte-Croix, dans le Verdon, et dont l'embarcation a été retrouvée vide.
Les recherches ont repris samedi matin pour retrouver un couple de touristes et leurs deux enfants, partis faire du canoë jeudi après-midi sur le lac de Sainte-Croix, dans le Verdon, et dont l'embarcation a été retrouvée vide. — Franck Pennant AFP

Les touristes disparus dans le Verdon se sont manifestés et sont sains et saufs, annonce la préfecture. Les recherches avaient repris samedi matin pour retrouver ces deux couples, d'abord présentés comme une famille de quatre personnes, partie faire du canoë jeudi après-midi sur le lac de Sainte-Croix, dans le Verdon, et dont l'embarcation a été retrouvée vide.

Finalement, il a fallu l'appel d'une amie des «disparus» pour résoudre le mystère. Elle a donné leurs coordonnées et les deux couples ont pu être contactés. Entendus par les gendarmes, ils ont reconnu avoir abandonné le canoë sans prévenir quiconque.

Il n'y aura pas de poursuites judiciaires

Ils ont expliqué avoir chaviré, renversés par une petite vague à la suite du lâcher d'un barrage hydroélectrique, a relaté le capitaine de gendarmerie Frédéric Del Aguila. «Pris de panique», ils ont alors laissé leur embarcation, emporté pagaies, gilets et bidons, «emprunté la piste et sont rentrés chez eux», pris en charge par un automobiliste, a-t-il ajouté, saluant ce «dénouement heureux».

Visiblement «inquiets des conséquences» de leur acte, les quadragénaires «avaient renoncé à se manifester», a précisé à l'AFP la procureure de la République de Draguignan, Danielle Drouy-Ayral, soulignant qu'il n'était pas possible d'engager de poursuites judiciaires à leur encontre. Selon les gendarmes, ils ont exprimé des «regrets».

Suspendues vendredi vers 20H30 sans rien donner, elles avaient repris peu avant 10h, mobilisant de nouveau d'importants moyens, parmi lesquels un hélicoptère de la gendarmerie, des équipes de plongeurs et de maîtres-chiens. Au total, une quarantaine d'hommes sont sur place.