Nuits des étoiles: une balade céleste en années-lumière

© 2013 AFP

— 

A quelle distance sont les étoiles ? La 23e édition des Nuits des étoiles, le week-end prochain, sera l'occasion rêvée pour aborder la question, puisqu'elle aura pour thème la compréhension des distances dans l'univers
A quelle distance sont les étoiles ? La 23e édition des Nuits des étoiles, le week-end prochain, sera l'occasion rêvée pour aborder la question, puisqu'elle aura pour thème la compréhension des distances dans l'univers — Aurore Maréchal AFP

A quelle distance sont les étoiles ? La 23e édition des Nuits des étoiles, à partir de vendredi soir, sera l'occasion rêvée pour aborder la question, puisqu'elle aura pour thème la compréhension des distances dans l'univers.

L'Association française d'astronomie (Afa), qui organise cette manifestation populaire dédiée à l'observation du ciel depuis 1991, a choisi ce thème à l'occasion du lancement prévu à l'automne du satellite européen Gaia. Il aura pour mission de mesurer avec une précision inégalée les distances de près d'un milliard d'étoiles de la Voie Lactée et de dresser une carte 3D de notre galaxie.

De vendredi à dimanche, quelque 400 manifestations réparties dans toute la France permettront de comprendre l'intérêt de cette mission. Plus de 350 soirées d'observation ouvertes au public offriront une «balade céleste» nocturne, en montagne, au bord de la mer ou dans la garrigue, et même à Paris, depuis le toit-terrasse panoramique de la Tour Montparnasse.

Clubs d'astronomie, offices de tourisme ou encore centres de vacances participent à ce rendez-vous estival qui a lieu aussi en Belgique, en Suisse, en Italie, au Maroc et en Algérie.

La balade débutera au coucher du Soleil, dont les derniers rayons disparaîtront sous l'horizon nord-ouest. En début de nuit, télescopes et lunettes seront braqués sur un fin croissant de lune et le public pourra contempler le coucher de Vénus, l'étoile du Berger.

Un transat et des yeux

Le crépuscule installé, les trois étoiles du «Triangle de l'été», Véga, Deneb et Altaïr, se dévoileront au zénith, alors que la planète aux anneaux, Saturne, plongera vers l'horizon ouest.

En les observant dans le ciel, difficile de percevoir que les «trois belles d'été» sont si éloignées les unes des autres. Altaïr et Véga sont les plus proches, respectivement à 17 et 25 années-lumière. Deneb, elle se trouve à près de 1.550 années-lumière.

La balade se poursuivra au travers des constellations de la Voie Lactée, de Cassiopée au Scorpion, en passant par le Cygne et le Sagittaire.

Elle ne serait pas complète sans la visite des célèbres Perséides, ces étoiles filantes dont le pic d'activité est attendu à ce moment de l'année.

Appelés météores par les astronomes, ces petits objets solides, cailloux rocheux ou poussières minuscules, déboulent à une vitesse de l'ordre de 210.000 km/h dans l'atmosphère terrestre où ils se consument. Lorsqu'ils pénètrent dans l'atmosphère, leur température s'élève à 2.000°C, produisant des traînées lumineuses perceptibles à l'oeil nu.

Pour les observer, «un transat et vos yeux suffisent», précise l'Afa, soulignant que «seul l'oeil offre une vision +grand angle+ qui restituera l'ampleur du phénomène». Les astronomes conseillent quand même de choisir un endroit dégagé, à l'écart des lumières de la ville. Spectacle garanti... si la météo ne joue pas les trouble-fête.

Le programme des animations est disponible sur le site .

De son côté, la chaîne de télévision Arte proposera samedi une «journée des étoiles», avec une série de documentaires à partir de 12h50 (Le Soleil dans tous ses états) et jusqu'en fin de soirée (Histoires d'étoiles).

Enfin l'application pour smartphones et tablettes «Nuit des Etoiles, Tome 1», disponible sur Iphone, Ipad et Android, est gratuite jusqu'au 12 août. Cette «visite guidée du ciel» reprend le thème des distances de l'univers, précise la société CosmoStory.

www.afanet.fr/nuits