Canada: Liberté conditionnelle pour le diffuseur de la vidéo de Magnotta

20 Minutes avec AFP
— 

  L'homme qui  avait mis en ligne une vidéo montrant le  meurtre présumé d'un étudiant  chinois par Luka Rocco Magnotta a été à  nouveau libéré sous conditions  jeudi, a indiqué justice canadienne.

«La Couronne a consenti à libérer Mark Marek aujourd'hui  moyennant  500 dollars (environ 365 euros) et sous certaines conditions» a  déclaré  à l'AFP Wendy McGrath, porte-parole au palais de justice  d'Edmonton,  la capitale de l'Alberta (ouest).

«M. Marek doit encore respecter les conditions qui lui ont  été  imposées le 18 juillet», a précisé Mme McGrath. «Accusé de  corruption  de moeurs, il doit encore s'acquitter d'une caution de 7.500  dollars  (plus de 5.400 euros, NDRL) ordonnée par le juge Johnson le 18   juillet.»

Outre la caution, la justice avait notamment interdit à Mark  Marek, 38  ans, d'aller sur internet et de quitter la région d'Edmonton.

Mark Marek avait été arrêté puis remis en liberté sous  certaines  conditions le 18 juillet après avoir été accusé de corruption  de moeurs  pour avoir hébergé sur son site Bestgore.dom la vidéo montrant   l'ancien acteur canadien de films pornographiques, Luka Rocco Magnotta,   dépecer l'étudiant Lin Jun.

Un mandat d'arrêt avait été lancé contre lui le 26 juillet  car,  selon la police de la ville, il avait violé les conditions de sa   libération. Mark Marek avait été retrouvé le jour même.

La police soutient que Mark Marek savait que la vidéo qu'il  avait  obtenue de l'accusé Luka Rocco Magnotta, dont le procès pour  meurtre  prémédité doit s'ouvrir en septembre 2014, était authentique.

Bien qu'il soit libre, Mark Marek devra se présenter devant le juge le 12 septembre.