Fortes chaleurs: Comment faire pour bien dormir?

SANTÉ i les températures élevées ne favorisent pas le sommeil, «20 Minutes» vous donne quelques tuyaux pour le retrouver...

Mathieu Gruel

— 

Chacun sa technique pour bien dormir en cas de fortes chaleurs
Chacun sa technique pour bien dormir en cas de fortes chaleurs — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Vous avez tout essayé. La tête dans le congélo, les glaçons dans le pyjama… Mais rien n'y fait. Il fait trop chaud pour travailler pour dormir. Et les fortes chaleurs qui touchent actuellement la France ne vont pas vous aider à retrouver le sommeil. Car non, la chaleur n'est pas l'amie du dormeur. «20 Minutes» vous dit pourquoi et vous donne surtout quelques astuces pour retrouver les bras de Morphée.

Pourquoi dort-on aussi mal?

Le corps n'aime pas les températures extrêmes. Pour bien dormir, la température idéale de la chambre doit être entre 16° et 18°. Sauf que l'été, 43% de la population déclare une température de leur chambre supérieure à 21°C.

Le problème, c’est que les excès de température, canicules ou grands froids, fragmentent le sommeil et le rendent moins récupérateur. Le corps est en fait plus vulnérable aux excès thermiques pendant le sommeil, car les mécanismes de régulation thermique marchent moins bien quand on dort, notamment pendant le sommeil paradoxal.

Ainsi, «l'exposition au froid ou à la chaleur entraîne une perturbation de la structure du sommeil, qui se traduit par une augmentation des éveils intra-sommeil, une diminution du sommeil à ondes lentes et une fragmentation du sommeil paradoxal», décrivait le Dr Muzet dans son étude «Ambient temperature and human sleep».

Les conseils de base

Pour bien dormir, il faut donc avoir la bonne température. Et bien sûr, éviter les excitants le soir, comme le café, le thé, la vitamine C ou le coca… Il est également recommandé de ne pas pratiquer d’activité physique après 20h. A l’inverse, les activités relaxantes comme la lecture ou la relaxation sont à encourager. Quant aux repas trop copieux et l’alcool au dîner, ils sont également à proscrire.

Comment faire baisser sa température?

Il faut d’abord boire beaucoup d’eau. Et éviter l’alcool le soir, car il augmente la température corporelle. De plus, il accentue encore le fractionnement du sommeil, indique à Sciences et avenir le Dr Sylvie Roy, médecin psychiatre et présidente du Réseau Morphée. Prendre une douche tiède, juste avant de se mettre au lit, peut également être une bonne idée.

Et celle de sa chambre?

Ouvrir la fenêtre serait beaucoup trop simple. Le bruit, de la rue notamment, est en effet ciblé comme l’élément perturbateur n°1 du sommeil. Devant la chaleur. Si certains utilisent des protections auditives (comme les boules d’une marque très connue) pour pallier ce problème, beaucoup s’en dispensent de peur de ne pas entendre le réveil. C’est là que les ventilateurs et autres climatiseurs entrent en action. Mais attention de ne pas attraper froid en les pointant directement sur vous.

Le système D

Si ce genre d’appareillage peut s’avérer onéreux, il est possible de vous créer une atmosphère adéquate à moindre frais. Comme en mettant un récipient rempli d’eau dans votre chambre, ou en humectant vos rideaux. L’air s’en trouvera rafraîchi. Se coucher en portant un tee-shirt humide ou sur un drap humide serait également une option. Tout comme le fait de disposer dans le lit des pains de glace pour glacier, enroulés dans une serviette… Ou alors s’exiler au pôle Nord quelques jours. Sinon, vous pouvez aussi essayer le hamac dans le jardin.