Canicule: Cinq fausses bonnes idées pour supporter les fortes chaleurs

SANTE «20 Minutes» vous explique pourquoi il vaut mieux abandonner certaines idées reçues...

Claire Planchard

— 

Le Thabor attend le retour de l'été.
Le Thabor attend le retour de l'été. — ARCHIVES C. ALLAIN / APEI / 20 MINUTES

EDIT: Cet article, publié initialement en juillet 2013 a été republié le 17 juillet 2014.

C'est le premier gros coup de chaleur de l'été qui est annoncé ce jeudi, avec des températures qui vont parfois frôler les 40 degrés sur l'Hexagone. Face à ce choc thermique, chacun y va de son astuce pour éviter la surchauffe. En se trompant parfois complètement.

Une bonne bière fraiche, il n’y a que ça de vrai !

Faux. Boire très froid et de l’alcool de surcroît n’est pas adapté en cas de forte chaleur. La fraicheur va en effet accélérer votre sensation de satiété et donc couper trop vite votre envie de boire. De plus, l’alcool «altère vos capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation», souligne Christine Jestin, responsable du pôle Santé et Environnement à l’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).

Une douche glacée et ça repart

En période de canicule, il est conseillé d’humidifier la peau et de se baigner régulièrement pour faire baisser la température du corps. Mais une douche tiède, à une témpérateur inférieure de quelques degrés à la température corporelle sera tout aussi efficace qu’une douche glacée qui ne fera qu’agresser un peu plus votre corps.

Le sel est à bannir de son alimentation

Le sel donne soif, certes, mais en manger un peu en période de forte chaleur n’est pas une mauvaise idée: en effet, cela contribue à donner soif et donc encourage à s’hydrater. «Supprimer totalement le sel de votre alimentation peut vous exposer à des risques de déshydratation accrus et à une perte d’appétit. (…) Il est particulièrement important de ne pas se mettre au régime sans sel strict en période de forte chaleur ou en cas d’exercice physique intense: la transpiration entraîne une perte de sel», rappelle le programme national nutrition santé «Manger Bouger» sur son site Internet

Il faut vite éponger sa transpiration

Il peut être désagréable de dégouliner mais sachez que c’est nécessaire pour lutter contre la chaleur: si ce n’est pas la transpiration elle-même qui rafraîchit, c’est son évaporation qui permet d’obtenir une sensation de fraicheur au premier petit courant d’air. Au lieu de se couvrir de déodorant anti transpirant et de porter des vêtements synthétiques, il est donc conseillé de porter des vêtement amples et légers et d'opter plutôt pour du lin ou du coton, deux textiles qui ont l’avantage de capter l’humidité . «C’est encore plus conseillé pour les personnes âgées qui transpirent peu et qui ont des difficultés à maintenir leur température corporelle à 37°. Dans leur cas, des vêtements synthétiques favorisent un risque d’hyperthermie», souligne Christine Jestin.

Buvons du thé comme les touaregs

En période de forte chaleur,  boire une boisson chaude peut contribuer à transpirer et donc aider à se rafraichir. Néanmoins, pour lutter contrer la déshydratation, il est déconseillé d’en boire en grande quantité «car ces boissons (comme les sodas sucrés) favorisent la diurèse (l’envie d’aller au toilette) et donc la déshydratation», note la spécialiste de l’Inpes. En revanche, pour éviter de se lasser de l’eau, «des tisanes ou des soupes froides peuvent être une bonne façon de diversifier ses apports hydriques, tout comme les fruits et les yaourts également hautement hydratants», ajoute-t-elle.