La Réunion: Une adolescente de 15 ans meurt attaquée par un requin

SOCIETE L'attaque s'est produite à la Réunion...

M. Go.

— 

Un requin tigre au large des Bahamas, le 3 novembre 2010.
Un requin tigre au large des Bahamas, le 3 novembre 2010. — BRUSSAARD / CATERS NEWS AGENCY / SIPA

Attaque mortelle à la Réunion. Selon la chaîne locale Réunion 1ère, une adolescente de 15 ans a été mortellement attaquée par un requin ce lundi, sur l'île de La Réunion.

>> En 2012, un surfeur réunionnais confiait ses inquiétudes à 20minutes.fr

L'adolescente se baignait devant un restaurant, à proximité du cimetière marin de Saint-Paul, toujours selon la chaîne locale Réunion 1ère qui détaille les faits. Le préfet de La Réunion, Jean-Luc Marx, et la député-maire de Saint-Paul, Huguette Bello, sont sur les lieux du drame. Les gendarmes survolent la zone de l'attaque en hélicoptère et des bateaux sont également à la recherche de la partie inférieure du corps de la victime. Le corps de cette jeune fille a été en effet sectionné par le requin.

Cinquième attaque mortelle depuis 2011

Il s'agit de la seconde attaque mortelle de requin sur l'île depuis le début de l'année, la cinquième depuis 2011, la dernière remontant au 8 mai dernier, lorsqu'un touriste métropolitain de 36 ans, en voyage de noces, a été tué à Saint-Gilles alors qu'il faisait du surf.

C'est la première fois qu'à l'île de la Réunion, une personne est tuée par un requin en se baignant. Toutes les autres victimes recensées étaient des surfeurs.

«Aux alentours de 14H15 (12H15 à Paris), une baigneuse équipée d'un masque et d'un tuba a été victime d'une attaque de requin à quelque mètres du rivage, à proximité du cimetière marin de Saint-Paul», a expliqué la préfecture dans un communiqué.

Selon Gina Hoarau, directrice de la sécurité publique à Saint-Paul, l'adolescente a été attaquée et tuée alors qu'elle nageait à moins de 5 mètres du rivage. «Une partie de son corps a été emportée par le squale. Des recherches ont été entreprises par les pompiers, des maitres nageurs sauveteurs, un hélicoptère de la gendarmerie», a ajouté Hoarau.

«On ne pensait pas qu'un requin pouvait venir si près de la côte»

La jeune fille, qui vit avec sa mère en métropole, était en vacances à la Réunion chez son père, responsable d'un club nautique à Saint-Paul.

Elle se baignait avec une autre jeune fille de son âge, qui venait de sortir de l'eau quand le drame s'est produit.

«Les conditions de cette attaque sont surprenantes. On ne pensait pas qu'un requin pouvait venir si près de la côte», a expliqué Gina Hoarau.

La députée-maire de Saint-Paul Huguette Bello et le préfet de la Réunion Jean-Luc Marx se sont rendus sur place.