Pierre Serne: «Tout le monde s’accorde à dire que la maintenance et l’entretien ont été négligés pendant des décennies»

TROIS QUESTIONS A Le vice-président de la région Ile-de-France en charge des Transport répond à «20 Minutes» après l'accident de Brétigny-sur-Orge...

Propos recueillis par Alexandre Sulzer

— 

Pierre Serne (EELV) vice-président de la région Ile-de -France chargé des transports. 
Pierre Serne (EELV) vice-président de la région Ile-de -France chargé des transports.  — DR

Trois questions à Pierre Serne, vice-président de la région Ile-de-France en charge des Transports et vice-président du Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif).

En sait-on plus sur les causes de l’accident?

Ca va mettre un certain temps à être établi. La priroité, c’est le traitement des blessés. Mais le bureau enquête accident de la SNCF est déjà sur place. Il va falloir avoir des données rapidement. La reprise du trafic du RER C et du réseau Austerlitz en est dépendante.

Y avait-il des travaux sur la voie?

L’été est la période des travaux. La ligne C est identifiée par la SNCF comme une ligne malade. Avec la D, c’est l’une de celle sur laquelle il y a le plus de travaux d’infrastructures. Des centaines de millions d’euros sont déjà engagés. Tout le monde s’accorde à dire que la maintenance et l’entretien ont été négligés pendant des décennies sur la C et la D. A ma connaissance cependant, la zone de Brétigny n’était pas en travaux en ce moment.

Savez-vous quand le trafic reprendra?

Aucune idée, il faudra au minimum 24 heures. Il va falloir sécuriser les voies une par une pour permettre une reprise partielle après. Un service de substitution en bus sera mis en place. Mais le plus urgent pour l’instant est la prise en charge des milliers de personnes bloquées dans les voitures du RER C. L’accident s’est produit en pleine heure de pointe.