Baisse de la vitesse sur le périphérique: «Cela n'apporte rien en terme de sécurité, de bruit ou d'écologie»

Propos recueillis par Jérôme Comin

— 

Le périphérique parisien.
Le périphérique parisien. — SIPA

Alors que le Maire de Paris, Bertrand Delanoë (PS) milite depuis plusieurs mois pour réduire la vitesse maximale sur le périphérique de 80 à 70 km/h, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls s'est dit ce jeudi «favorable» à cette mesure, ouvrant ainsi la voie à une mise en œuvre rapide de cette mesure. De quoi rendre furieux le délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes, Pierre Chasseray.

Que pensez-vous de la déclaration de Manuel concernant la baisse de la vitesse sur le périphérique de 80 à 70 km/h?

C’est n’importe quoi car réduire la vitesse de 10 km/h sur le périphérique n’apporte rien en terme de sécurité sur la route. En journée, la vitesse moyenne sur ce boulevard est de 30km/h, donc les accidents liés à la vitesse son quasi-nul et au pire ce n’est qu’un peu de tôle froissée. Et la nuit, il y a davantage un phénomène de survitesse important lié à quelques fous du volant qui roulent de toute façon à 140 km/h. Alors que la vitesse soit limitée à 80 ou 70 km/h, ça ne va pas les freiner.

Mais le fait de réduire la vitesse peut aussi avoir un impact sur le bruit et sur la pollution atmosphérique… 

C’est faux, car en passant de 80 à 70 km/h, on ne réduit le bruit que de 0,7 décibel, ce qui est imperceptible pour l’oreille humaine. Quant à un éventuel avantage écologique, il est très discutable car lorsqu’on baisse ainsi la vitesse de 10 km/h cela entraîne certes une réduction des émissions de CO2 mais cela augmente la production de benzène. Donc au final, on n’a aucune amélioration.

S’il n’y a aucun avantage en termes de sécurité, de bruit ou d’écologie, comment expliquez-vous cette volonté du maire de Paris et du ministre de l’Intérieur de réduire la vitesse sur le périphérique?

Je ne sais pas, tout ce que je remarque c’est que ces déclarations interviennent quelques jours après le passage de 8 à 16 radars fixes sur le périphérique. Alors, s’ils risquent de ne pas être très actifs en journée, on risque de se croire au Festival de Cannes la nuit car ça va flasher à tout va: forcer les automobilistes à circuler à 70 km/h sur une 2 x 4 voies, ça va être compliqué. Tout ce que le gouvernement va réussir à faire c’est renforcer la colère des automobilistes envers les radars. D’autant que ces mesures vont être prises alors que l’on connaît une baisse historique des accidents sur la route depuis trois ans. C’est comme si un professeur décidait de punir sa classe alors qu’elle a d’excellentes notes.