La Région Ile-de-France critiquée pour la création d'un logo à 400.000 euros

J. C.

— 

Jean-Paul Huchon au Conseil national du parti socialiste, le 14 mai 2012.
Jean-Paul Huchon au Conseil national du parti socialiste, le 14 mai 2012. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Une campagne fertile en polémique. Selon le Canard enchaîné paru ce mercredi, le conseil régional d’Ile-de-France, présidé par le socialiste Jean-Paul Huchon, a dépensé 400.000 euros pour élaborer un nouveau logo. Composé de huit bâtons représentant les départements d’Ile-de-France et accompagné de la mention «Paris Région Source of Inspiration», ce logo destiné à accompagner une campagne de communication censée promouvoir la Région et en faire une «marque territoire» a semble-t-il fait l’objet d’une coûteuse attention.

Multiplication des intervenants

Ainsi, l’hebdomadaire satirique, qui s’est procuré un rapport de la Région daté du 5 juin, détaille la liste des entreprises qui sont intervenues sur ce dossier ainsi que leurs factures pour le moins salées: 108.000 euros pour l’agence de com’ Equancy désignée pour conduire «ce chantier structurant», 44.000 euros pour Viavoice qui a sondé un panel de 800 personnes, 58.000 euros pour la création d’un site dédié, 70.000 euros pour la «charte graphique» du fameux logo… Prévue initialement pour le 2 juillet, la présentation de la campagne ainsi que la création d’une association dotée d’un budget de «2 à 4 millions d’euros», ont été annulées à la dernière minute car «plusieurs partenaires de la Région, qui avaient promis de financer la suite des opérations font désormais la fine bouche par crainte des polémiques», révèle le Canard enchaîné.

Un coût de «71.000 euros», selon la Région

«Le coût du logo de Paris région n’est pas de 400.000 euros, comme indiqué dans Le Canard Enchaîné, mais de 71.000 euros TTC, soit – et pour l’exemple – 20% de moins que la refonte du logo du conseil général des Hauts-de-Seine, a réagi la Région dans un communiqué. Les discussions sur les modalités juridiques et pratiques de mise en œuvre de cette marque de territoire sont encore en cours. Le lancement de celle-ci interviendra ensuite.»

Des explications qui sont loin de convaincre l’UMP. «Ces nouvelles révélations du Canard Enchaîné sur les dépenses inconsidérées de la gauche illustrent une nouvelle fois les dérives d’une gestion scandaleuse de l'argent public», a taclé Valérie Pécresse, présidente du groupe UMP au conseil régional d’Ile-de-France. Elle ajoute d’ailleurs qu’elle «demandera à l’occasion de la commission permanente de jeudi des explications à Jean-Paul Huchon sur ces dépenses».