Manif pour tous: Nicolas Buss ressort libre

JUSTICE Le tribunal correctionnel de Paris l'avait condamné pour rébellion et fourniture d'une identité imaginaire le 19 juin dernier...

B. de V. (avec AFP)

— 

Une quinzaine de Veilleurs sont regroupés place Vendome pour soutenir Nicolas Buss, un militant anti mariage gay, le 9 juillet 2013.
Une quinzaine de Veilleurs sont regroupés place Vendome pour soutenir Nicolas Buss, un militant anti mariage gay, le 9 juillet 2013. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Le militant de la Manif pour tous ressort libre. Incarcéré depuis près de trois semaines à Fleury-Mérogis (Essonne) après sa condamnation à quatre mois de prison, dont deux ferme, il a été libéré peu avant 21h. Nicolas Buss est condamné en outre, à 3.000 euros d'amende dont 1.500 avec sursis.

Le militant anti-mariage pour tous était jugé en appel, à Paris. Pour sa participation à deux manifestations non autorisées en mai, il a été notamment reconnu coupable par la cour d'appel de Paris de rébellion et de fourniture d'identité imaginaire aux policiers qui l'interpellaient. L'étudiant de 23 ans, à l'Institut catholique de Paris, avait été interpellé deux fois à trois semaines d'intervalle alors qu'il participait à des manifestations non autorisées.

Le 19 juin dernier, pour son deuxième passage en comparution immédiate, le tribunal correctionnel de Paris l'avait condamné pour rébellion et fourniture d'une identité imaginaire à quatre mois de prison, dont deux ferme.