Les aimants, la solution miracle contre la douleur?

SANTE Cet été, «20 Minutes» se penche sur les médecines douces. Première consultation: la magnétothérapie...

Audrey Chauvet

— 

La magnétothérapie se développe de plus en plus en France.
La magnétothérapie se développe de plus en plus en France. — AURIS

«Depuis quelques temps, je me suis mis à la magnétothérapie. Quand j’ai un petit souci musculaire ou une douleur, ça permet de me soulager plus rapidement. Le corps se concentre plus sur le mal grâce au champ magnétique créé. J’y crois à ces choses-là.» Et pour courir le Tour de France, mieux vaut y croire: comme d’autres sportifs, le cycliste Brice Feillu s’est mis aux aimants. Certifié sans risque pour les contrôles anti-dopage, la magnétothérapie séduit de plus en plus les adeptes de la médecine douce. Mais est-ce vraiment efficace?

Un effet anti-douleur

Le principe de la magnétothérapie repose sur les champs magnétiques: en appliquant des aimants de part et d’autre d’un membre douloureux, les cellules et le sang seraient stimulés, créant ainsi un effet nociceptif, qui calmerait les douleurs. «Le sang est un conducteur en mouvement qui, dans ce champ magnétique, va développer des micro-courants qui ionisent les cellules captant l’information de la douleur et stimulant la sécrétion d’endorphine, une hormone analgésique», explique le docteur Desprez, ostéopathe à Caen adepte des aimants.

Les aimants ne soignent donc pas, ils calment la douleur. C’est pour cela que le Dr Desprez reconnaît les utiliser pour des maux chroniques «en dernier recours» ou pour des traumatismes sur des sportifs «qui ont besoin de reprendre une activité rapidement». «Les effets les plus remarquables sont leur action antalgique et anti-inflammatoire, confirme Monique Vial, co-fondatrice de la société Auris, premier fabricant européen d’aimants pour la magnétothérapie. En cas d’œdème, de tendinite, d’arthrose, réduire la douleur permet de faire travailler le membre concerné et de favoriser la guérison.» Les aimants peuvent aussi soulager les migraines ou favoriser un sommeil réparateur, assure Monique Vial, dans le cadre d’une vision «globale» de la santé: bien manger, bien s’hydrater, se relaxer...

Ne pas oublier de consulter

Du côté de la médecine «dure», l’action de ces aimants laisse pour le moins sceptique. Pour le Dr Bruno Sesboüe, médecin du sport au CHU de Caen et membre de la Société Française de Médecine de l'Exercice et du Sport, les aimants n’ont qu’un effet «purement placebo». «Les sportifs, comme le reste de la population, aiment le côté naturel de cette médecine», estime-t-il. Très peu d’études scientifiques existent sur l’efficacité de la magnétothérapie et aucune n’a démontré que les aimants aient un quelconque effet sur les douleurs. «Il y a un effet placebo comme pour tout, admet Monique Vial, mais je n’ai jamais vu d’étude qui démontrait que la magnétothérapie pouvait avoir un effet négatif. Au pire, ça ne marche pas.»

Attention toutefois à ne pas passer outre la case consultation en cas de douleur, qui est toujours un signal envoyé par le corps pour signaler un problème. Avoir ses aimants chez soi, parce qu’on y croit et que cela peut nous apaiser, ne doit pas faire oublier que «Ces méthodes ne peuvent venir qu’en complément après avis d’un médecin et diagnostic, rappelle le Dr Daniel Bontoux, co-auteur du rapport de l’Académie de médecine sur les thérapies complémentaires. C’est votre médecin qui peut savoir si le recours à ces méthodes est légitime et sans danger.»