Les bons conseils pour rouler en vélo en ville et rester en vie

A. S.

— 

Capture d'écran de la campagne «Vélo en ville» de la Prévention routière
Capture d'écran de la campagne «Vélo en ville» de la Prévention routière — Capture d'écran/20 Minutes

Les associations Prévention routière et Assureurs Prévention lancent vendredi une campagne de communication sur la sécurité cycliste en ville. Les associations ont identifié cinq situations dangereuses dans lesquels les vélos se retrouvent fréquemment et donne des conseils. Revue de détail.

Situation dangereuse numéro 1: dépasser un poids lourd ou un autobus par la droite

Cela arrive fréquemment aux feux rouges. Problème: l’angle mort des poids lourds est plus large que celui des voitures et le «temps de dépasser» le véhicule plus long. Donc plus dangereux. Autre piège: pour tourner à droite, poids lourds comme autobus sont obligés de se déporter davantage sur la gauche pour faire passer leur essieu arrière. Les cyclistes pensent donc avoir de l’espace. Mais le véhicule dépassé risque de les coincer très rapidement voire les écraser.

Le conseil de la Prévention: rester derrière le poids lourd quand il est arrêté.

Situation dangereuse numéro 2: franchir une intersection quand on est prioritaire sans regarder

Quand il est prioritaire à une intersection, le cycliste est en excès de confiance et ne fait pas attention aux autres véhicules. «Il est pourtant peu visible», rappelle-t-on à la Prévention routière.

Le conseil de la Prévention: ralentir et essayer de croiser le regard du conducteur qui arrive d’une rue latérale

Situation dangereuse numéro 3: rouler la nuit sans être visible

Beaucoup de vélos roulent la nuit sans que les catadiopres, obligatoires, soient fixés sur le vélo. Il en faut pourtant des oranges sur les roues et les pédales, des blancs à l’avant du vélo, des rouges à l’arrière. Il faut aussi que le vélo dispose d’un feu blanc ou jaune à l’avant, rouge à l’arrière.

Le conseil de la Prévention: même si ça peut sembler être un détail, s’assurer que le vélo dispose de ces éléments de protection. Porter un gilet jaune rétro-réfléchissant est aussi recommandé.

Situation dangereuse numéro 4: ne pas respecter les feux rouges

Un certain nombre de cyclistes passent souvent au rouge, surtout quand ils veulent tourner à droite. Ce qui est possible depuis 2010. Mais uniquement lorsqu’un panneau triangulaire le signale. Sinon s’abstenir.

Le conseil de la Prévention: Res-pec-tez les règles!

Situation dangereuse numéro 5: rouler le long de voitures stationnées

Le risque pour le cycliste est évidemment de se cogner à une portière qui s’ouvre brusquement. Ou, cerise sur le gâteau, à une voiture qui, sans prévenir, quitte son stationnement pour s’engager sur la chaussée.

Le conseil de la Prévention: Trouver le juste milieu entre rouler trop près des voitures en stationnement et rouler trop à gauche. Faire aussi bien attention aux indices: y’a-t-il des personnes dans le véhicule? Les roues sont-elles braquées? Le moteur tourne-t-il?