Le rappeur tunisien Weld EL 15 libéré, condamné à du sursis, mardi

TUNISIE Le rappeur tunisien, qui aété condamné à six mois de prison avec sursis, contre deux ans ferme, va retrouver la liberté ce mardi...

avec AFP

— 

Le rappeur tunisien Ala Yaacoubi (2e en partant de la droite), alias Weld El 15, arrive au tribunal le 13 juin 2013, avec trois autres rappeurs tunisiens.
Le rappeur tunisien Ala Yaacoubi (2e en partant de la droite), alias Weld El 15, arrive au tribunal le 13 juin 2013, avec trois autres rappeurs tunisiens. — FETHI BELAID / AFP

Le rappeur tunisien Weld El 15 sera libéré mardi après sa condamnation à six mois de prison avec sursis en appel, contre deux ans ferme en première instance pour avoir insulté la police dans une chanson, selon son avocat.

«Une victoire pour la liberté»

«C'est une victoire pour la liberté, la démocratie, pour Weld el 15 qui n'a fait qu'un travail artistique», a réagi son avocat Ghazi Mrabet après avoir pris connaissance de l'arrêt de la cour d'appel de Tunis.

Un rappeur marocain avait composé une chanson en soutien

Le rappeur marocain Mouad Belghawat, qui a récemment purgé un an de prison pour outrage à la police, avait annoncé jeudi dernier avoir composé une chanson «en solidarité» avec son homologue tunisien Alaa Yaâcoubi, alias Weld El 15 alors emprisonné pour un motif comparable.

«Comme moi, il a été condamné pour une chanson contre la police et contre la répression menée par des régimes non démocratiques», avait déclaré le rappeurmarocain.