Les états-généraux sur la PMA reportés à 2014, la mesure enterrée?

POLITIQUE Les états-généraux sur la fin de vie seront organisés en septembre...

M.P.

— 

Femme enceinte passant une echographie. Model released.
Femme enceinte passant une echographie. Model released. — BANOS/TPH/SIPA

Un pas de plus pour enterrer la PMA? Jean-Claude Ameisen, le président du Comité consultatif national d’éthique, a annoncé ce mardi matin que les états-généraux sur la PMA, prévus pour septembre, étaient reportés «à début 2014». Le président du CCNE l’a justifié sur RMC par l’annonce lundi de la tenue des états-généraux sur la fin de vie  «car on ne peut pas faire des états-généraux sur tout en même temps».

La question de la procréation médicale assistée, notamment pour les couples de lesbiennes, devait être étudiée par le CCNE à la rentrée et, selon les conclusions tirées par l’instance, figurer dans la loi sur la famille prévue à la fin du mois de décembre.

Fin de partie pour la PMA?

Si les états-généraux sur la PMA sont reportés à 2014, sans que la loi sur la famille ne le soit, il n’y aura probablement plus de fenêtre parlementaire pour inscrire cette mesure dans un projet de loi. Ce qui ne serait pas si étonnant tant l'exécutif s'est montré frileux sur la question, se retranchant notamment derrière l'avis du CCNE, estimant également que les sujets sociétaux encombraient le débat. Interrogé fin avril sur le sujet, Jean-Marc Ayrault répondait à 20 Minutes: «On ne va pas ouvrir tous les jours un nouveau débat. Il y a un rythme pour chaque réforme.»