Perpétuité pour les mineurs: Avant Matthieu un seul cas, Patrick Dils

JUSTICE Il est extrêmement rare qu'un accusé mineur au moment des faits soit condamné aussi lourdement...

avec AFP
— 
 
Patrick Dils, poursuivi par un policier qui estimait avoir été diffamé par les propos publiés  dans le livre Je voulais juste rentrer chez moi, au Palais  de justice à Paris le 7 janvier 2006.
  Patrick Dils, poursuivi par un policier qui estimait avoir été diffamé par les propos publiés dans le livre Je voulais juste rentrer chez moi, au Palais de justice à Paris le 7 janvier 2006. — SICHOV/SIPA

Avant Matthieu, condamné ce vendredi soir à la perpétuité pour le viol et l'assassinat en 2011 d'Agnès Marin au lycée Cévenol au Chambon-sur-Lignon, à l'âge de 17 ans, seul Patrick Dils avait écopé d'une telle peine, finalement effacée par un acquittement lors d'un nouveau procès.

 - Condamnation à perpétuité:

 27 janvier 1989. Patrick Dils, 18 ans, est condamné à perpétuité par la cour d'assises des mineurs de la Moselle pour le meurtre de deux enfants commis en septembre 1986 à Montigny-lès-Metz. Rejugé après la révision de sa condamnation, il est finalement acquitté lors de son troisième procès, le 24 avril 2002.

 - Plus de 20 ans de réclusion:

13 avril 2007. Deux jeunes, déclarés coupables du meurtre à coups de pierre de Ghofrane Haddaoui, une jeune femme de 23 ans, en 2004 à Marseille, sont condamnés à 23 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises des mineurs des Bouches-du-Rhône. Ils étaient âgés de 16 et 17 ans.

 19 novembre 2004. La cour d'assises des mineurs d'Ille-et-Vilaine condamne en appel à 25 ans de réclusion criminelle Julien, pour l'assassinat d'une adolescente de 15 ans en juin 2002 près de Nantes, lorsqu'il avait 17 ans, selon un scénario inspiré du film d'horreur Scream. La cour alourdit la peine de 22 ans de réclusion prononcée en première instance à Nantes.

 24 septembre 2003. La cour d'assises des mineurs des Bouches-du-Rhône condamne à 30 ans de réclusion un jeune homme de 20 ans, Nordine, coupable de l'assassinat, à Marseille, d'un lycéen de son âge, lorsqu'il avait 17 ans, en novembre 2000.

 - 20 ans de réclusion:

 8 avril 2011. Parmi cinq jeunes condamnés pour le meurtre d'un jeune homme, d'une balle dans la tête, dans une cave de la cité des Musiciens à Argenteuil (Val-d'Oise), en décembre 2007, sur fonds de trafic de stupéfiants, l'un des accusés, mineur au moment des faits, est condamné à 20 ans de réclusion pour meurtre à Pontoise.

 22 mars 2011. La cour d'assises des mineurs de la Gironde condamne à 20 ans et 15 ans de réclusion deux accusés pour avoir battu à mort un jeune de 17 ans en juin 2008 dans un camping alors qu'ils avaient 16 et 22 ans. Le mineur est condamné à 20 ans de réclusion et le majeur à 15 ans.

 11 avril 2008. Trois des quatre jeunes condamnés en première instance à Nantes pour le meurtre, en août 2003, d'un jeune couple de Brest, sont condamnés en appel à Rennes. L'un d'eux, mineur au moment des faits, condamné à 30 ans de réclusion en première instance, est condamné à 20 ans de réclusion pour «séquestration suivie de mort, vols avec violences ayant entraîné la mort et destruction des corps par incendie».