Démantèlement d'un réseau de proxénétisme: 14 arrestations en France et en Roumanie

avec AFP
— 

Quatorze proxénètes présumés soupçonnés de contraindre de jeunes Roumaines à la prostitution sur des routes du Languedoc-Roussillon ont été interpellés en France et en Roumanie, a-t-on appris ce vendredi auprès des gendarmes.

Neuf personnes soupçonnées de proxénétisme et de traite d'être humains en bande organisée viennent d'être arrêtées, dont certaines dans des camps de Roms de la région de Narbonne et de Béziers.  Quatre d'entre elles ont été mises en examen et écrouées tandis que les autres étaient en cours de présentation au juge d'instruction ou sur le point de l'être, précise la gendarmerie dans un communiqué.

Entre 20 et 30 victimes

Cinq autres personnes ont été interpellées en Roumanie. Elles se sont vu notifier des mandats d'arrêt européens et ont été incarcérées dans ce pays dans l'attente de demandes d'extradition. Le réseau est soupçonné d'avoir contraint entre 20 et 30 jeunes Roumaines à se prostituer en bordure de route départementale entre Narbonne et Béziers.

Le procureur de la République de Narbonne tiendra une conférence de presse sur cette affaire vendredi à 15h.

L'enquête, menée par un juge d'instruction de Narbonne et confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Montpellier, appuyée par les gendarmes de l'Aude et de l'Hérault, fait suite à une vague d'arrestations en mai 2012 qui avait abouti à l'incarcération de huit proxénètes présumés. Pour l'opération en Roumanie, les gendarmes français ont reçu le concours des forces de police roumaines.